Culture

Sélection: 10 livres pour se faire du bien

Crédit: Lubos Houska
Sélection: 10 livres pour se faire du bien
octobre 04
16:01 2017
Partager

Titres à rallonge, bons sentiments, style facile, couvertures colorées, les feel good books, avec leur mélange de spiritualité et d’humour, doivent  leur immense succès populaire à leurs valeurs positives, qui remontent le  moral et distillent bienveillance et résilience. Aperçu des succès de l’année.

L'art des révélations

Bas les masques

1- Mes mots sont les fleurs de ton silence

Il n’écoutait personne. Depuis son accident de voiture, plongé dans le coma, Arnaud entend tout. Tout ce que justement ses proches n’avaient jamais pu lui dire… Après Et il me parla de cerisiers, de poussières et d’une montagne (Pocket, 2014) et Et elle me parla d’un érable, du sourire de l’eau et de l’éternité (Fleuve, 2015), Antoine Paje propose encore un roman qui invite à aller au-delà des apparences et à ne pas passer à côté de ce qui fait le sel de la vie. “Réduit au silence, Arnaud va enfin être à l’écoute de la vie”, explique la couverture, en matière de programme. Car cet homme qui brillait professionnellement, traitait femme et enfants comme des meubles et consommait les maîtresses comme des kleenex, va s’entendre dire ses quatre vérités et découvrir les vrais visages de son monde. Entre les surprises, les révélations, les confidences et autres règlements de compte, il va méditer sur ce qui fait le bonheur.

Mes mots sont les fleurs de ton silence, Antoine Paje, Fleuve, 224 p., 210 DH

 

La quête des origines

2- La plage de la mariéeZoé, 30 ans, apprend brutalement, suite à l’accident de ses parents, que son père n’est pas son père biologique. Avant de succomber à ses blessures, sa mère lui livre un ultime indice pour retrouver son géniteur : la plage de la mariée. Clarisse Sabard a reçu le prix du livre romantique en 2016 pour son premier roman, Lettres de Rose (Charleston, éditeur 100% feel good) et voue une adoration vintage au New York des années 1920 à 1950. Point de départ psycho-sucré de cette recherche de la vérité : une cupcakerie bretonne où les destins se mêlent. Un personnage touchant, drôle et maladroit, le cocktail amour-amitié-secrets-du-passé-suspense, plein de bons sentiments et un style plein d’humour : tout cela donne un roman mignon et frais sur l’art de remonter la pente.

 

 

La plage de la mariée, Clarisse Sabard, Charleston, 448 p., 250 DH

 

L'art de briser la routine

A quand la paix ?

3- Colza mécaniqueLa tranquillité de Henning et Albert, deux vieux garçons qui habitent la campagne suédoise, est altérée : la maison voisine est transformée en centre de désintoxication pour femmes, et une folle rumeur colporte que des extraterrestres vont atterrir dans le champ d’à côté. Karin Brunk Holmqvist a été mannequin, employée en maison d’arrêt, femme politique… Elle est désormais l’une des romancières les plus populaires en Suède, et maîtrise l’art de la comédie déjantée, explosive et pleine d’audace. Après l’ébouriffant Aphrodite et vieilles dentelles (Mirobole, 2016), elle entraîne personnages et lecteurs dans un tourbillon où l’info bas de gamme met un village sens dessus dessous. Un joyeux roman, entre satire sociale, critique des médias et science-fiction

 

 

Colza mécanique, Karin Brunk Holmqvist, Mirobole, Horizons blancs, 256 p., 250 DH

 

Sortir de son conditionnement

5- Marche où la vie t'ensoleilleElodie s’ennuie. Un statut d’avocate dans un grand cabinet, un fiancé bien sous tous rapports, un avenir bourgeoisement assuré. Tout ceci est trop huilé. Un verre renversé sur la moquette beige et c’est la rupture. Le départ vers plus de fantaisie. Là encore, point de salut sans les livres… En poussant la porte d’une librairie, Élodie découvre par hasard un vieux grimoire où la couverture annonce : “Tout ce qui vous arrive a du sens.” Juliette Allais, qui est psycho-praticienne, est l’auteure de plusieurs essais dans la veine psycho-pop, qui décryptent les relations familiales et transgénérationnelles. Dans son premier roman, elle campe un personnage qui cherche à se déprendre de son conditionnement social pour s’accomplir en assumant son imperfection. Élodie teste tout : tarot, astrologie, yi king, mythologie, etc. Ce récit initiatique, qui aide les lecteurs à s’identifier, est une invitation à prendre des distances vis-à-vis des injonctions subies, pour renouer avec la dimension vivante et symbolique de la vie.

Marche où la vie t’ensoleille, Juliette Allais, Eyrolles, 220 p., 190 DH

Oser le changement

4- La fille qui lisait dans le métroLes lecteurs habitués de la ligne de métro 6 à Paris, Juliette les connaît tous. Il y a la vieille dame, l’étudiante en maths, le collectionneur d’éditions rares, la jeune fille qui pleure à la page 247… Elle les observe avec bienveillance et curiosité. Leurs émotions et leurs lectures comblent sa vie terne et prévisible. Un jour, Julie descend deux stations plus tôt et emprunte une rue inconnue. Christine Féret-Fleury est l’auteure d’une cinquantaine de livres pour enfants et adultes et sa tête bouillonne d’histoires à écrire. La fille qui lisait dans le métro, annoncé comme le phénomène du genre cette année, est un hommage aux livres, à leurs passeurs et à la liberté qu’éprouve chaque lecteur. C’est aussi un éloge du pas de côté qui change la vie.

 

 

La fille qui lisait dans le métro, Christine Féret-Fleury, Denoël, 176 p., 230 DH

 

L'art de prendre un nouveau départ

Résister jusqu'au bout

6- Barracuda for everIl n’est jamais trop tard pour quitter sa femme, défier les normes et jouer au bowling. Napoléon, 85 ans, ancien boxeur, accompagné par Léonard Bonheur, son petit-fils, avec qui il disserte en espéranto, part faire les quatre cents coups. Objectif : échapper à la maison de retraite. Pascal Ruter, professeur de français au collège, est l’auteur de plusieurs livres pour la jeunesse, dont Le cœur en braille (Didier Jeunesse, 2012) et Le cœur à l’envers (Didier Jeunesse, 2014). Barracuda, for ever est une belle histoire de transmission. Entre les délires sur Claude François et les mensonges à la famille, le tandem défie la maladie, la mort, la discipline, le manque d’humour, et tout ce qui empêche la vie d’être belle. Un touchant message d’amour et de liberté.

 

 

Barracuda, for ever, Pascal Ruter, Jean-Claude Lattès, 288 p., 220 DH

 

Suivre son intuition

8- Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête" Vous ne lirez pas ce livre par hasard”, avertit l’éditeur. C’est l’histoire de Charlotte, qui a tout quitté - poste dans le marketing, amoureux insatisfaisant -  après un burn-out, pour retourner à sa passion pour la danse. Malgré les difficultés, les factures qui s’amoncèlent et les doutes, Charlotte ne renonce pas. Elle apprend à lâcher prise, à écouter cette mystérieuse voix intérieure et à faire confiance à son corps ainsi qu’aux signes que lui envoie le monde. Olivia Zeiline a elle aussi renoncé à une carrière d’avocate pour lancer un blog dédié à l’art et à la poésie, Reecrire.com, mais qui s’est surtout fait connaître par ses articles sur les méthodes d’exploration de la conscience. Son premier roman est un récit simple à travers lequel elle distille des conseils pratiques et des pistes de réflexion sur les choix de vie, l’intuition. Une histoire simple et bienveillante, qui donnera à ceux qui cherchent leur voie l’occasion de se ressourcer et de s’abandonner à la magie de l’accord avec soi.

Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête, Olivia Zeitline, Solar, 208 p., 220 DH

 

Oser le changement

7- Furiously happy« Il y a un billet caché dans ce livre qui devrait vous inciter à vous précipiter à la caisse pour l’acheter”, plaisante Jenny Lawson… Cette Texane est l’auteure d’un influent blog féminin, intitulé The Bloggess. Elle a aussi été diagnostiquée “dépressive hautement fonctionnelle qui souffre d’un grave trouble de l’anxiété. Mais elle décide un jour de prendre le contrepied de ses émotions et d’être furieusement heureuse. Des “chroniques désopilantes sur des choses qui le sont moins”, annonce la couverture de cette autofiction teintée de développement personnel. À la fois édifiant sur lesdites maladies et drôle, Furiously happy est un livre plein de fantaisie et un joli hommage à la vie. Un livre qui peut même sauver des vies, comme il a sauvé celle de son auteure.

 

Furiously happy, Jenny Lawson, traduit de l’anglais par Christine Barbaste, Fleuve, 352 p., 260 DH

 

L'art de prendre soin de soi

Une cure de livres

9- La librairie de la place aux herbesAuzès, dans le sud de la France, la librairie de la place aux Herbes est à vendre. Pour Nathalie, c’est l’occasion de changer de vie, de partager ses coups de cœur littéraires et de raconter des histoires (y compris la sienne), bref, de devenir à son tour une passeuse de livres. “Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es”, avertit la couverture. Drôle, tendre, sombre, chaque histoire entre en résonnance avec les autres, avec les nôtres. Nathalie, confidente, médiatrice et guide, vous offre une initiation tout en douceur à la bibliothérapie, cette discipline paramédicale qui propose des livres pour surmonter ses maux et aider à mieux vivre. La libraire de la place aux Herbes est le premier roman d’Éric de Kermel, journaliste et spécialiste d’environnement, qui a passé une partie de sa jeunesse au Maroc. Pour aller plus loin, lire l’essai de Régine Detambel, Les livres prennent soin de nous, pour une bibliothérapie créative (Actes Sud, 2015).

La libraire de la place aux Herbes, Éric de Kermel, Eyrolles, 150 p., 200 DH

 

Eloge de l'hypersensibilité

10- A fleur de peauUn mari remarquable, un fils charmant, de vrais amis, un beau jardin avec son cerisier… Flora a tout mais, hypersensible, elle doute de tout et se replie sur elle-même. À fleur de peau raconte la rencontre de cette jeune femme avec un professeur de yoga, et son parcours pour apprivoiser ses émotions. “Un livre qui donnera envie à ceux qui ne sont pas hypersensibles de le devenir”, applaudit Psychologie magazine. Saverio Tomasella est psychanalyste et chercheur en psychopathologie clinique, spécialiste notamment de l’hypersensibilité. Après de nombreux essais, il publie son premier roman pour mieux faire connaître cette pathologie et aider à en faire une force. “Comment peut-on être” “trop sensible ? Quelle idée ! La sensibilité est une vraie qualité. Un être humain n’est jamais trop sensible !” Le roman est complété par un cahier pratique qui résume les aspects à connaître et les pistes pour gérer ses émotions. Un livre pour ne pas se sentir seul.

À fleur de peau, Saverio Tomasella, Leduc.s, 224 p., 200 DH

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss