Maroc

Le roi Mohammed VI charge une comission d'enquêter sur les pénuries d’eau

Crédit: MAP
Le roi Mohammed VI charge une comission d'enquêter  sur les pénuries d’eau
octobre 02
20:42 2017
Partager

Des textes relatifs au statut des attachés militaires, le statut Africa 50 ont été adoptés durant le conseil des ministres présidé ce 2 octobre par le roi. A cette occasion, le ministre de l’Economie a présenté les axes du PLF 2018.

Avant sa réunion avec les  ministres de l’Intérieur et de l’Economie concernant le rapport sur le plan de développement provincial Al Hoceima Manarat Al Moutawassit, le roi Mohammed VI a présidé, ce 2 octobre, une réunion du Conseil des ministres. Lors de cette rencontre, le souverain a notamment attiré l’attention des ministres y participant sur le problème d’eau potable et d’irrigations « dans les zones rurales et montagneuses » indique un communiqué relayé par l’agence de presse MAP. Il a également chargé le Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, de présider une commission chargée d'enquêter sur ce problème " en vue de lui trouver des solutions adéquates et en assurer le suivi au cours des prochains mois". Pour rappel, sept personnes ont été arrêtées le 24 septembre dernier lors de manifestations organisées par les habitants de Zagora pour dénoncer la pénurie d’eau potable que vit la ville depuis plusieurs mois.

Lire aussi:  À Aghbala, l’addition salée du raccordement au réseau d’eau potable ne passe pas

Lire aussi: Vidéo. El Othmani intervient pour apaiser la colère de la soif à Zagora

Quatre axes pour le PLF 2018

La suite de cette réunion a été marquée par une présentation du Projet de loi de finances 2018 par Mohamed Boussaid.  Le texte s’articule autour de quatre axes. Le premier  est « l’appui aux secteurs sociaux » comme l’enseignement, la santé et l’emploi. Autres objectifs, la réduction des disparités spatiales et donner un intérêt particulier au monde rural. Deuxième axe de ce PLF 2018, le développement de l’industrialisation, l’incitation à l’investissement privé , le soutien des petites et moyennes entreprises.

Le troisième axe présenté par le ministre de l’Economie est la poursuite de la mise en œuvre de la régionalisation avancée tandis que le quatrième prévoit « la réforme de l'administration pour qu'elle soit au service du citoyen et de l’entreprise, l’amélioration de la gouvernance, l’application stricte du principe de la reddition des comptes, et l’accélération de la mise en œuvre des réformes ».

A l’issue de cette présentation, le Conseil des ministres a adopté plusieurs textes de loi et accords.  Parmi eux trois projets de décrets relatifs au domaine militaire et concernent la situation des attachés militaires, leurs assistants et d’autres militaires rattachés auprès de « certaines missions diplomatiques ».  Autre texte adopté par le Conseil,  celui sur l’approbation du statut « Africa 50 » et le financement des projets placés sous cette initiative. Ce fond créé par la Banque africaine de développement, et installé à Casablanca, a pour but de mobiliser des épargnes africaines pour financer des infrastructures sur le continent.

Lire aussi: Tout ce qu'il faut savoir sur le fonds Afrique 50

 Les Actes finaux de la Conférence mondiale des radiocommunications  ainsi que des conventions bilatérales liant le royaume et d’autres pays ont été approuvés par le Conseil des ministres.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss