Sport

Tribunes vides au Camp Nou pour dénoncer les violences

Camp Nou
Tribunes vides au Camp Nou pour dénoncer les violences
octobre 01
16:59 2017
Partager

Un Camp Nou désespérément vide en signe de protestation: le FC Barcelone, "préoccupé" par les heurts entre policiers et partisans du référendum d'autodétermination en Catalogne, a décidé de jouer à huis clos son match contre Las Palmas dimanche, les instances ayant refusé tout report.

L'incertitude a persisté jusqu'à 25 minutes avant le coup d'envoi mais le Barça, étendard de l'identité catalane, a finalement opté pour une voie médiane entre le maintien de la rencontre et son annulation unilatérale, qui aurait supposé des sanctions sportives.

C'est donc sans ses milliers de spectateurs, massés en vain devant les grilles, que le Camp Nou a accueilli ce match de la 7e journée du Championnat d'Espagne. Et l'enceinte, considérée comme la plus grande d'Europe (99.000 places), sonnait étonnamment creux à chaque accélération du capitaine et quintuple Ballon d'Or Lionel Messi...

"Nous sommes préoccupés et très peinés par ce qui est en train de se passer" en Catalogne, a déclaré le président blaugrana Josep Maria Bartomeu au micro de beIN Sports Espagne.

"C'est pour cela que nous avons décidé, au lieu d'annuler le match - ce que nous voulions tous -, de le jouer de manière exceptionnelle, c'est-à-dire sans public et à huis clos", a-t-il ajouté, afin de montrer le "désaccord" du club face aux "entraves à la liberté d'expression".

Selon les services de santé de la région, au moins 91 personnes ont été blessées dimanche dans des heurts quand la police a voulu empêcher la tenue de ce référendum d'autodétermination interdit par la justice espagnole.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss