Maroc

D'après Laftit, plus de 40% des projets de développement dans les régions du sud ont été lancés

M. Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur, s'est rendu à Laâyoune avec une délégation ministérielle. Crédit : MAP Archives
D'après Laftit, plus de 40% des projets de développement dans les régions du sud ont été lancés
septembre 13
10:59 2017
Partager

Le ministre de l'Intérieur a assuré le 11 septembre à Laâyoune que toutes les mesures financières et techniques ont été prises pour la réalisation de ce programme de développement.

"Le taux de lancement effectif global des travaux a dépassé 40% pour les trois régions du sud, et 50% dans la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, ce qui illustre que le processus d’intégration économique et sociale de nos provinces du sud est irréversible", a déclaré le 11 septembre Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur, lors d’une réunion du comité de pilotage et de suivi de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du sud.

Selon des propos rapportés par l'agence de presse MAP, le ministre de l'Intérieur a assuré que toutes les mesures financières et techniques ont été prises pour la réalisation de ce programme. Dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, 254 projets sont prévus pour un coût global de plus de 40 milliards de dirhams.

Dans ce budget, la contribution de l’État s’élève à 29 milliards de dirhams. Le secteur privé participe à hauteur de 9,5 milliards de dirhams, et la région avec 1,9 milliard de dirhams. 70 projets urbains concernent les communes de Laâyoune, El Mersa, Dchira, Boucraa, Foum El Oued et Smara, pour un coût global estimé à 1,63 milliard de dirhams, a-t-il précisé.

Abdelouafi Laftit a estimé que le modèle de développement des provinces du sud, lancé par Mohammed VI, constitue un véritable levier pour l’accélération de la régionalisation avancée dans les régions du Sahara marocain. "La mise en œuvre de ce modèle permettra d’ouvrir des perspectives prometteuses pour l’ensemble des régions du sud du Royaume aussi bien dans le domaine économique que social au regard des projets d’envergure initiés dans les domaines des infrastructures, de la santé, de la formation, de l’industrie, de l’agriculture, de la pêche maritime, et dans d’autres secteurs, pour un investissement de l’ordre de 77 milliards de dirhams", a-t-il poursuivi.

Le ministre a rappelé que ce programme concerne notamment les secteurs des infrastructures routières, aéroports, énergies renouvelables, installations hydriques et de protection contre les inondations, qualification urbaine, eau potable et assainissement liquide, éducation et enseignement, agriculture et pêche maritime, tourisme et enfin valorisation des ressources en phosphates.

Une délégation ministérielle à Laâyoune

La présentation de l’état d’avancement des projets du programme du développement de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra s'est faite en présence de membres du gouvernement, dont Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, Abdelkader Amara, ministre de l'Équipement et  du Transport, El Houcine Louardi, ministre de la Santé, et Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur.

Ces derniers ont aussi effectué une visite de terrain le 12 septembre dans des chantiers relevant de leurs départements respectifs au cours desquelles ils ont suivi des explications sur la cadence d’exécution des travaux. Les ministres ont, dans ce sens, visité une coopérative d'élevage bovin dans la commune de Dchira, le centre de qualification agricole à Laâyoune, le projet de la station de dessalement de l’eau de mer à El Mersa, la station d’énergie solaire à Dchira, le laboratoire des épidémies à Laâyoune, le projet de dédoublement de la route nationale N°1 entre Tiznit et Laâyoune, outre des projets de mise à niveau urbaine dans la ville de Laâyoune.

(Avec MAP)

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss