Culture

New York: la plasticienne Yasmina Alaoui croque la Grosse Pomme

Crédit Opera Gallery
New York: la plasticienne Yasmina Alaoui croque la Grosse Pomme
septembre 09
16:32 2017
Partager

C'est à la galerie Opera de New York, sur la célèbre avenue Madison, que l'artiste marocaine Yasmina Alaoui montrera son travail à partir du 12 septembre. Portrait d'une artiste fantasque.

Yasmina Alaoui est une marocaine de sang et une new yorkaise d'adoption. D'origine française et marocaine, elle est née à New York en 1977. Après des études d'arts appliqués au Carroussel du Louvres à Paris, elle décroche un diplôme en sculpture au fameux College of William and Mary à Williamsburg en Virginie. Elle vit et travaille à New York et ses oeuvres sont montrées partout dans le monde. Issue d'une éducation multiculturelle, Yasmina Alaoui utilise ses expériences afin d'oeuvrer, dans une recherche constante, à exalter les contraires. Elle a notamment travaillé avec le photographe Marco Guerra sur les séries mondialement connues, et exposées depuis 2003, Tales of Beauty et 1001 Dreams.

Yasmina Alaoui, Tales Of Beauty

Yasmina Alaoui, Tales Of Beauty

Yasmina Alaoui peint depuis l'âge de 7 ans et la peinture fait entièrement partie d'elle depuis. Elle a d'abord été influencée par sa mère, grande amatrice d'art et de photographies en particulier et à son père qui, d'après elle, “a une manière très créative et inhabituelle de s'attaquer à ses diverses entreprises commerciales“. Elle s'installe au Maroc à l'âge de 10 ans et est tout de suite frappée par les différentes techniques artistiques qu'offre le royaume. Sa passion du dessin devient obsessionnelle, reprenant les courbes et autres nervures du henné traditionnel.

Durant son adolescence, elle s'inspire également d'Yves Saint Laurent et de Serge Lutens, des amis à ses parents qu'elle voit régulièrement. Le tableau qui a changé sa vie ? Une caravane prise dans une tempête de sable, une peinture très abstraire et minimaliste de William Turner, qui appartenait à Saint Laurent. Elle revient à New York en 1995 pour étudier la médecine au College William and Mary, où elle finit par changer de voie et obtient son diplôme de sculpture. Elle explique que son “amour pour les différents médias appelle à un jeu ludique de combinaisons de matériaux, de dessins, de design de mode et de bijoux, de cinéma, de musique et de composition“.

Yasmina Alaoui, 1001 Dreams

Yasmina Alaoui, 1001 Dreams

Le travail de Yasmina Alaoui s'articule essentiellement autour du lien invisible qui relie les contraires. Religion et laïcité, ordre et chaos, répulsion et attraction sont au coeur même de son oeuvre. Et sa technique, particulière, mélangeant les outils de manière authentique, lui vaut de créer des oeuvres complexes et sophistiquées. Sa maîtrise de différents médiums lui permet d'entrer dans un processus de stratification dont elle seule a le secret. Elle mélange le dessin, la peinture, la sculpture, les collages et même le numérique pour magnifier ses toiles et associe l'art classique à l'art contemporain avec, à chaque fois, une implication personnelle et sensationnelle.

Yasmina Alaoui, c'est l'incarnation de la New Yorkaise moderne, avec des liens solides avec son milieu biculturel et sa poursuite pour l'innovation créative poussant les limites de la technique et de la convention. C'est une véritable citoyenne du monde. [...] C'est l'incarnation enracinée de l'inclusivité et de l'expression de soi“.

Gilles Dyan, fondateur et président du groupe Opera Gallery (12 galeries de renom à travers le monde) et Amos Frajnd, directeur de la galerie Opera à New York, dans le catalogue de l'exposition de Yasmine Alaoui

En collectant différents objets, Yasmina Alaoui crée des surfaces à la fois factices et authentiques. Elle travaille sur des tableaux de bois où elle mélange plâtre, pigments et objets trouvés. Patines dorés, poussière de Khôl ou encore pigments indigo lui permettent d'exprimer, à travers ses oeuvres, cette attache culturelle envers le Maroc, cette histoire d'appropriation. Elle donne aussi un aperçu des motifs islamiques puis des roches, ou des cristaux qui brillent. Yasmina Alaoui explore et fait réfléchir. Ses oeuvres sont grandes, monumentales et permettent à travers elles de voyager dans un tourbillon d'esthétisme. Luxe, calme et volupté.

 

Yasmina Alaoui

Yasmina Alaoui

Yasmina Alaoui

Yasmina Alaoui

Yasmina Alaoui

Yasmina Alaoui

 

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss