Monde

Trump menace la Corée du Nord d'une “réponse militaire massive” après le test d'une bombe H

Donald Trump Crédit: DR
Trump menace la Corée du Nord d'une “réponse militaire massive” après le test d'une bombe H
septembre 04
08:23 2017
Partager

Les Etats-Unis ont menacé dimanche la Corée du Nord d’une “réponse militaire massive” au cas où elle menacerait leur territoire ou celui de leurs alliés, à la suite du sixième essai nucléaire du régime de Pyongyang.

Peu après le test de l’engin nord-coréen, qui était selon Pyongyang une bombe à hydrogène ou bombe H, le président Trump a dénoncé une action “hostile”, et le secrétaire américain à la Défense, le général Jim Mattis, est monté en première ligne. La Maison Blanche a indiqué, dans son compte rendu d’un entretien du président Donald Trump avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, que les Etats-Unis n’excluaient pas d’utiliser leurs capacités nucléaires en cas de menace nord-coréenne.

Nous avons de nombreuses options militaires et le président voulait être informé sur chacune d’entre elles”, a déclaré le secrétaire à la Défense à l’issue d’une réunion entre M. Trump et son équipe de sécurité nationale. “Toute menace visant les Etats-Unis ou ses territoires, y compris Guam (dans le Pacifique, ndlr), ou ses alliés, fera l’objet d’une réponse militaire massive”, a averti Jim Mattis, à côté duquel se tenait le général Joe Dunford, le chef d’état-major inter-armes.

Trois fois plus puissant qu'Hiroshima

La Corée du Nord a affirmé qu’elle avait testé une bombe H pouvant être montée sur un missile intercontinental. “La puissance de l’explosion de l’essai nucléaire nord-coréen est estimée à 50 kilotonnes”,  a déclaré de son côté un haut responsable du ministère de la Défense sud coréen. Cette quantité d’énergie signifierait que l’essai était cinq fois plus puissant que le cinquième test nucléaire mené par la Corée du Nord en septembre 2016, et plus de trois fois plus puissant que la bombe américaine qui a ravagé Hiroshima en 1945.

Le Conseil de sécurité de l’ONU, qui a déjà infligé en vain sept série de sanctions à la Corée du Nord pour la contraindre à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique, doit se réunir lundi en urgence.

Avec AFP

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss