Economie

Ce qu'il faut savoir sur le projet de monnaie unique de la Cédéao

Crédit: DR
Ce qu'il faut savoir sur le projet de monnaie unique de la Cédéao
août 30
16:27 2017
Partager

Le Maroc est prêt à adhérer à la monnaie unique en projet au sein de la Cédéao. En quoi consiste ce projet ? Quel est son état d'avancement? Quelle est son utilité ? Éléments de réponses.

"Le Maroc s'engage à l'adhésion à une monnaie unique le jour où elle sera adoptée par la Cédéao". Les propos sont ceux du roi Mohammed VI, rapportés à la presse par Marcel De Souza, président de la Commission de la Cédéao, en visite au Maroc le 29 août pour s'entretenir avec le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita.

La rencontre s'inscrivait "dans le cadre de la mise en œuvre de la décision (accord de principe pour l'adhésion du Maroc, NDLR) des chefs d'État de la Cédéao prise le 4 juin dernier à Monrovia", a expliqué De Souza.

Lire aussi : Le Maroc veut adhérer à la future monnaie unique de la Cédéao

 Selon le président de la Commission de la Cédéao, le Maroc serait donc prêt à abandonner sa monnaie nationale pour adopter une monnaie unique prochainement créée au sein de l'espace sous-régional ouest-africain. Avant d'aller dans l'analyse de ce que le Maroc pourrait perdre ou gagner en se lançant dans une telle réforme, il convient de comprendre ce projet de monnaie unique porté par la Cédéao.

Actuellement, l'Afrique de l’Ouest est un espace couvrant quinze pays et neuf monnaies. Il y a le franc CFA, monnaie utilisée par les huit pays membres de l’Union monétaire ouest-africaine : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Les sept pays restants disposent chacun de sa propre monnaie: le cédi (Ghana), le dalasi (la Gambie), le dollar libérien (Liberia), l’escudo (Cap-Vert), le franc guinéen (Guinée), le leone (Sierra Leone),  et le naira (Nigéria).

En quoi consiste le projet de monnaie unique?

L'idée de monnaie unique ouest-africaine remonte au début des années 2000. Les pays d’Afrique de l’Ouest se sont alors accordés sur un projet prévoyant la création en deux phases d’une monnaie unique. Les pays membres de la Zone monétaire d’Afrique de l’Ouest (ZMAO), que sont la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Liberia, le Nigéria et la Sierra Leone, devaient lancer à horizon 2015 une monnaie unique appelait l'éco. La deuxième phase du projet consistait à fusionner la ZMAO avec l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) dont les pays membres ont déjà en commun le franc CFA (Franc de la Communauté financière en Afrique). L'objectif était qu'en 2020, tous les pays membres de la Cédéao utilisent une même et seule monnaie.

Un projet reporté à plusieurs reprises

Cela dit, les échéances citées plus haut n'ont jamais été respectées. "Après trois reports, en 2003, 2005 et 2009, les responsables ouest-africains ont finalement renoncé, en juillet 2014, à lancer l’éco en janvier 2015, invoquant le niveau insuffisant de préparation et de convergence économique entre les États membres de la ZMAO", précisent Ferdinand Bakoup et Daniel Ndoye, économistes à la Banque africaine de développement dans leur note économique intitulée "Pourquoi et quand instaurer une monnaie unique dans la Cédéao". À cette période, les chefs d'État ont également décidé d'abandonner l'approche en deux phases pour aller directement à l'instauration d'une monnaie unique pour l'ensemble de la Cédéao en 2020.

L'échéance de 2020 est-elle réaliste ?

Ces reports successifs et les changements de stratégie ont semé le doute sur la faisabilité d'un tel projet surtout dans un délai aussi court. Selon les économistes de la Banque africaine de développement, "au cours d’une réunion inaugurale organisée en février 2014 à Niamey, le Groupe de travail présidentiel, mis en place par les chefs d’État et de gouvernement des pays membres de la Cédéao en vue d’accélérer l’introduction de la monnaie unique, a recommandé l’adoption de l’option graduelle (pour la mise en place de la réforme, NDLR)".

En d'autres termes, les pays membres respectant les critères de convergence participeront à la monnaie unique en 2020. Cette option ne garantit pas que la monnaie unique se mette effectivement en place. La BAD envisage quatre scénarios possibles à l'horizon 2020,
résumés dans le tableau ci-dessous.

monnaie unique

"On peut difficilement déterminer quels scénarios se traduiront dans les faits. Toutefois, le lancement en 2020 de la monnaie unique dans l’espace de la Cédéao pourrait être de nouveau reporté", concluent les économistes de la BAD.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss