Maroc

Urbanisée, plus éduquée... Portrait-robot de la génération des 15-24 ans

Urbanisée, plus éduquée... Portrait-robot de la génération des 15-24 ans
août 12
12:46 2017
Partager

Les jeunes marocains sont principalement urbains, avec un meilleur niveau d'instruction mais travaillent moins qu'en 2004. C'est ce que révèlent les données du HCP.

Les jeunes marocains de 15-24 ans sont moins nombreux en 2014 qu'en 2004. En dix ans, ceux qui représentent un cinquième de la population du royaume sont passés de 6,09 à 6,03 millions, avec quasiment autant de filles que de garçons (49,9% contre 50,1%). C'est ce que révèlent les données de 2014 du Haut commissariat au plan (HCP), publiées ce 12 août à l'occasion de la journée de la jeunesse le 12 août.

Des jeunes principalement urbains

Une grande majorité (58,9% des jeunes de 15-24 ans) habitent en ville, contre 41,1% en milieu rural. Un cinquième d'entre eux se retrouvent dans la région du Grand Casablanca-Settat. Les autres vont principalement dans la région de Marrakech-Safi, Rabat-Salé- Kénitra et Fès-Meknès.

 

Au contraire, les régions de Guelmim-Oued Noun (1,3%), Laâyoune-Sakia El Hamra (1,1%) et Dakhla-Oued Ed Dahab (0,3%) sont les moins attirantes pour les jeunes de 15-24 ans.

Analphabétisme encore prégnant

Les jeunes sont globalement moins analphabètes que leurs aînés - 11% des jeunes contre 32,2% pour l'ensemble de la population. Mais les filles restent deux fois plus touchées par les lacunes en alphabétisation. En 2014, 14,8% d'entre elles sont analphabètes contre 7,2% des garçons. Cet écart se réduit considérablement lorsqu’on passe du milieu rural au milieu urbain, soit respectivement 15 et 2,8 points d’écart.

Les disparités d'analphabétisme sont alors territoriales. Les jeunes sont analphabètes à 4,6% dans le milieu urbain contre 20,1% dans le milieu rural, soit un taux d'analphabétisme cinq fois plus élevé. Ils sont par exemple 4% de jeunes analphabètes à Laâyoune-Sakia El Hamra contre 13,3% à Béni Mellal-Khénifra.

Meilleur niveau d'instruction

En dix ans, le niveau d'instruction des jeunes s'est amélioré, surtout au niveau supérieur où les chiffres ont doublé entre 2004 et 2014. De même, les jeunes sans aucun niveau d'instruction ont baissé de 28,8% en 2004 à 10% en 2014.

Les jeunes garçons profitent toujours de plus d'instruction que les jeunes filles. En 2014, 59% d'entre elles ont bénéficié d'une formation du secondaire ou du supérieur, contre 69,5% des garçons. De même, les filles sont plus de deux fois plus enclines à n'avoir aucun niveau d'instruction : 14% contre 6,1% chez les garçons. Cet écart était pourtant deux fois plus élevé en 2004 (39% vs 18%).

Les jeunes en milieu urbain sont plus à même d'avoir un niveau d'instruction plus élevé. Ils sont 4,3% à n'avoir aucun niveau d’instruction (13,1% en 2004) contre 18,4% en milieu rural (46,8% en 2004). Prés du tiers des jeunes des villes ont le niveau du secondaire qualifiant (22,5% en 2004) contre 11,8% des jeunes des campagnes (5,4% en 2004). Seuls 3,7% parmi les jeunes ruraux ont atteint le supérieur (1,6% en 2004), contre 14,3% parmi les jeunes urbains
(7,8% en 2004).

Taux d'activité plus élevé à Al Hoceima

Les jeunes de 15-24 ans travaillent moins depuis 2004 : le taux d’activité est passé de 47% à 35,2% en 2014. Ce taux est un peu plus élevé dans les campagnes (38,6%) que dans les villes (32,8%). Les filles travaillent beaucoup moins que les garçons : elles ne sont que 17,9% (30,4% en 2004) contre 52,6% (64,4% en 2004) pour les garçons.

Les jeunes travaillent davantage dans les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et Dakhla-Oued Ed Dahab, selon le HCP. Le taux d'activité est de 42,2% et 41,6% respectivement. Ces régions dépassent le taux national de 35,2%, qui prévaut dans les régions de Béni Mellal-Khénifra, Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Rabat-Salé- Kénitra, l’Oriental et Marrakech-Safi. Les jeunes ont beaucoup plus de difficultés à trouver du travail dans les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra (32,5% de taux d'activité), Souss-Massa (29,7%), Drâa-Tafilalet (28,2%) et Guelmim-Oued Noun (26,3%).

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss