essentiel

Histoire: les sports préférés des rois du Maroc

Hassan II lors d'une partie de Golf. Crédit DR
Histoire: les sports préférés des rois du Maroc
juillet 28
10:32 2017
Partager

Le chercheur du sport Moncef Yazghi vient de publier "Les politiques sportives au Maroc 1912-2021". L'ouvrage traite des politiques sportives mises en place par les souverains marocains dans le domaine du sport, mais aussi de leur passion pour certaines disciplines. Telquel.ma vous livre les bonnes feuilles de cet ouvrage.

Moulay Abdelaziz,  le cycliste

Sultan Abdelaziz, faisant la bicyclette au palais royal de Fès. Crédit DR

Moulay Abdelaziz faisant du vélo au palais royal de Fès. Crédit DR

Moulay Abdelaziz, qui a occupé le trône alaouite entre 1894 et 1908 entretenait une passion débordante pour des disciplines sportives importées d’Europe comme "la gymnastique, le tennis, le golf ou encore l’escrime". Mais la vraie passion du sultan était le cyclisme.

D’ailleurs, le souverain ne se déplaçait jamais sans son vélo en aluminium pour aller faire du sport avec ses amis européens. Selon le comte de Saint-Aulaire, ambassadeur de France au Maroc du temps du règne de Moulay Abdelaziz, le sultan possédait "une douzaine de vélos".

Moulay Abdelhafid, amateur d’échecs et de jeux de cartes

Le sultan Abdelhafid entourés de français dans un club de Tennis en France. Crédit DR

Moulay Abdelhafid était un amateur du jeu d’échecs qu'il a continué à pratiquer même après l'exil qui lui a été imposé par le Traité de Fès. Le jour de son départ, Moulay Abdelhafid "a même joué aux échecs avec un journaliste français et l’ambassadeur de France à Fès en attendant son vol pour Paris".

Le sultan avait également une passion pour les jeux de cartes. Il "aimait beaucoup le bridge. Il passait son temps à y jouer avec un dentiste américain et le diplomate britannique Walter Harris", rapporte Moncef El Yazghi. Pendant ses parties, le sultan essayait même de "voir les cartes de ses adversaires et cachait certaines cartes dans les pans de sa jellaba lorsqu’il était chargé de leur distribution".

Mohammed V, le tennisman

Mohammed V durant une partie de Tennis au palais royal. Crédit DR

Mohammed V durant une partie de tennis au palais royal. Crédit DR

Le père de l’indépendance marocaine s'adonnait lui aussi à plusieurs disciplines. Il avait une grande estime pour la pétanque "qu’il a pratiquée pendant toute sa vie et considérait comme étant le sport le plus démocratique". Mais la vraie passion de Mohammed V était le tennis. Il disposait d’ailleurs d’un court dans l’enceinte du palais royal de Casablanca.

Ce terrain a été le théâtre  de la visite de l’ancien tennisman et vainqueur de la Coupe Davis Jean Borotra, le 18 avril 1941.  Dans ses mémoires, Hassan II rapportait que " Mohammed V n’a jamais abandonné la pratique de ce sport même durant les périodes les plus difficiles qu’a connues le Maroc à cette époque", rappelle Moncef El Yazghi.

Hassan II, le golfeur

Hassan II lors d'une partie de Golf. Crédit DR

Hassan II sur le green. Crédit DR

Durant son enfance, "Hassan II a pratiqué la natation, l’escrime, le tir, ainsi que plusieurs sports de ballons ainsi que le patin à glace. Il s’est également distingué en natation, en gagnant un 100 mètres en natation alors qu’il avait à peine 6 ans lors d’une compétition organisée par l’association française de natation […] Ces courses ne sont généralement remportées que par des enfants de 13 ans",  indique Moncef El Yazghi dans son livre.

Mais la véritable spécialité de Hassan II, c’était le golf.  Selon Moncef El Yazghi , il "ne trouvait aucun problème pour se débarrasser du protocole quand il s’agissait du sport. Son entourage l’accompagnait sur le green et des responsables y préparaient, en sa compagnie, des dossiers important. Des décisions étaient prises peu de temps avant que le roi ne vise un trou".

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss