essentiel

De l'or et des records... la bonne moisson des athlètes marocains à Londres

Le recordman Youssef Benibrahim
De l'or et des records... la bonne moisson des athlètes marocains à Londres
juillet 24
19:36 2017
Partager

Avec cinq médailles d'or et deux records du monde à leur actif, les athlètes marocains ont affiché un palmarès exceptionnel lors des "Word para athletics" de Londres. Retour sur un succès historique qui annonce de beaux jours pour les sportifs en situation de handicap.

Carton plein pour le Royaume. Du 14 au 23 juillet à Londres, les athlètes marocains ont raflé sept médailles, dont cinq en or lors des "Word Para Athletics". Ce succès notable a été doublé d'une performance historique avec les records de Youssef Benibrahim dans l'épreuve du 5.000m  et Mohamed Amguoun sur 400m.

Après ces exploits, les 14 athlètes de délégation marocaine ont été accueillies à l'ambassade du Maroc par l'ambassadeur Abdesselam Aboudrar. Ce dernier a salué "leur performance et les résultats honorables" obtenus lors de la compétition. Au total, 1.300 athlètes représentant environ 100 pays ont participé aux Word Para Athletics.

Double record

"Je voulais juste ramener une médaille. Au final, j'ai ramené un record". C'est avec ces mots que Youssef Benibrahim a fait part de sa joie après sa victoire dans l'épreuve du 5.000m le 16 juillet. En 14m 20s 69', l'athlète déjà médaillé d'argent aux Jeux paralympiques de Pékin s'est offert en plus de la médaille d'or, une place dans l'histoire en établissant le nouveau record du monde dans sa discipline.

Une performance que le sportif a dédiée à sa femme et son staff qui lui ont donné "la force nécessaire pour réussir cet exploit". Un exploit en effet, car le tout nouveau recordman revient de loin. Il a notamment dû se battre contre une blessure quelques mois avant le début de sa préparation pour la compétition.

Lire aussi: L'or et le record du monde sur 5.000m pour le Marocain Youssef Benibrahim

Dans la chasse aux records, Benibrahim a été imité par Mohamed Amgoun. Déjà détenteur du record du monde sur 400m, qu'il a établi à 47s 15' lors des Jeux paralympiques de Rio, le Marocain a placé la barre encore plus haut en réalisant un chrono de 46s 92'.

Il a devancé son rival namibien Johannes Nambala (48s 40') et l'Algérien Fouad Hamoumou (48 s 65'). Sa performance est d'autant plus retentissante que le record du monde pour les athlètes "valides", détenu par le Sud-Africain Wayde van Niekerk, est de 43s 03'. Amgoun avait déjà brillé dans l'épreuve du 800m, où il avait décroché le bronze.

Une lueur d'espoir pour le handisport

Malgré une onzième place au classement général des médailles, la récolte était plutôt bonne pour le Maroc qui a ramené 7 breloques de son expédition londonienne.

En plus des performances de  Youssef Benibrahim et Mohamed Amgoun, Mahdi Afri a décroché deux médailles d'or dans les catégories 200m et 300m. Sa collègue Sanaa Benhama a également réalisé un doublé  avec une médaille d'or sur le 1.500m et un autre en argent dans l'épreuve du 400m.

Les exploits de ces athlètes qui évoluent dans les catégories T12 et T13 - dédiées aux athlètes malvoyants - ont de quoi inspirer, alors que la plupart des athlètes en situation de handicap s'entraînent et se financent seuls.

Youssef Benibrahim, qui reconnaît la situation précaire du handisport au Maroc, insiste sur le fait que rien n'est impossible à force d'entraînement. Une persévérance, qui l'a porté sur le toit du monde, avec ses autres collègues de la délégation marocaine.

Leurs performances leur permettent d'entrer dans l'histoire de l'athlétisme mondial, où se trouvent déjà d'autres illustres compatriotes tels Hicham El Guerrouj, Nawal El Moutawakil, Nezha Bidouane, ou Said Aouita pour ne citer qu'eux. Le plus important, reste sans doute les vocations que pourront inspirer ces champions dans le futur.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss