Economie

Loi de finances 2018: El Othmani reçoit les doléances des PME-TPE

Crédit: AFP / Jorge Guerrero
Loi de finances 2018: El Othmani reçoit les doléances des PME-TPE
juillet 17
18:45 2017
Partager

Le chef du gouvernement a reçu ce dimanche le président de la Confédération marocaine de TPE-PME. Il a proposé la tenue d'une journée d'étude avec les départements partenaires pour dégager les solutions et mesures à intégrer dans la loi des finances 2018.

Les représentants de la PME-TPE ont rencontré le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani le 16 juillet, nous explique Abdellah El Fergui, président de la Confédération marocaine des TPE-PME. La rencontre a porté sur les problèmes rencontrés par cette catégorie d'entreprises qui représente l'essentiel du tissu économique marocain.

La réunion, qui a duré plus de deux heures, a permis "de sensibiliser le chef du gouvernement et de lui présenter la situation actuelle de ces acteurs économiques", nous explique Abdellah El Fergui.

Ce dernier a présenté les doléances portées par la confédération qu'il dirige. Ces dernières portaient notamment sur "l'accès de la TPE-PME aux financements, au foncier et aux marchés publics, les problèmes rencontrés à cause du retard de paiement, le statut de l'autoentrepreneur qui bloque à cause de l'absence d'accompagnement, ou encore le problème de la fiscalité".

Saad Eddine El Othmani a appelé à la tenue d'une journée d'étude qui réunira des équipes des différents départements ministériels concernés par la situation des PME-TPE, et des représentants de la Confédération.

Cette rencontre, prévue dans les prochains jours, a pour objectif "d'identifier les problèmes prioritaires et prendre les mesures nécessaires, mais également de définir des solutions à intégrer dans le cadre du projet de loi des finances 2018", confie El Fergui.

C'est une première victoire pour la confédération marocaine des TPE-PME en ce sens où elle a réussi à porter ses doléances jusqu'à la présidence du gouvernement. Un travail de longue haleine couplé à un peu de chance, car à en croire El Fergui, si El Othmani a été aussi réceptif à leur cahier revendicatif, c'est qu'il s'agit de leur troisième rencontre.

Les deux premières rencontres se sont tenues sous la casquette partisane d'El Othmani. "Nous sensibilisions les partis politiques aux problématiques de la PME et nous nous sommes réunis avec lui dans ce cadre-là. Il nous avait promis une réunion plus élargie après les élections", nous confie le président de la confédération. Une deuxième réunion aura lieu avec le groupe parlementaire du PJD qu'El Othmani présidait avant d'être nommé chef du gouvernement.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss