Economie

12 millions de dirhams pour soutenir la Confédération nationale du tourisme

Crédit: DR
12 millions de dirhams pour soutenir la Confédération nationale du tourisme
juillet 17
18:14 2017
Partager

Attendu depuis trois ans, un contrat sera bientôt signé entre le ministère du Tourisme et la Confédération nationale du tourisme pour un budget de 12 millions de dirhams. Les détails.

Les concertations entre les professionnels et la nouvelle équipe en charge du Tourisme commencent à payer. Attendus par la profession depuis trois ans, les "contrats-progrès" seront bientôt signés avec le département de Mohamed Sajid. C’est ce que nous explique Fouzi Zemrani, vice-président de la Confédération nationale du tourisme (CNT).

"Le contrat vise à sceller un partenariat gagnant-gagnant entre la CNT, la FNIH (La Fédération nationale de l'industrie hôtelière, NDLR) et le ministère du Tourisme d'un côté et le ministère des Finances de l'autre", expliquait Zemrani le 14 juillet lors d’une conférence à Casablanca. Le contrat porte sur un budget de 12 millions de dirhams pour la CNT et de 16 millions de dirhams pour la FNIH.

Comparable aux contrats de performances signés il y a quelques années entre le ministère de l’Industrie et l’Association marocaine pour l'Industrie et le commerce automobile (Amica), le contrat-progrès qui sera signé avec la CNT est "basé sur un engagement du ministère, mais également des professionnels sur un plan d’action (…) pour que le secteur puisse se porter mieux", résume lors de la conférence le vice-président de la CNT. "C'est gagnant-gagnant. Quand le ministère met un dirham, la CNT met aussi de son côté un dirham", schématise le voyagiste.

L’idée des contrats-progrès, qui remonte à 2014, s’est imposée, car "très peu de membres participent au budget des différentes associations et fédérations malgré une loi qui oblige normalement les membres à adhérer à leurs associations et à payer les cotisations", précisait Fouzi Zemrani lors de la conférence de la CNT. "Nous étions prêts à augmenter d’un dirham la taxe de promotion touristique et que ce dirham soit reversé à la fédération. Mais le ministre nous avait proposé les contrats-progrès", raconte le voyagiste.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss