Economie

Tourisme: une responsable démissionne après "une altercation" avec Lamia Boutaleb

Tourisme: une responsable démissionne après "une altercation" avec Lamia Boutaleb
juillet 13
19:14 2017
Partager

Hayat Jabrane a quitté avec fracas de son poste de secrétaire générale de la Confédération nationale du tourisme. En cause, "une altercation" avec la secrétaire d’Etat Lamia Boutaleb.

Alors que les opérateurs et la nouvelle équipe du ministère du Tourisme tentent de resserrer leurs rangs, un incident a perturbé les réconciliations. Le 6 juillet, à l’issue d’une réunion entre les opérateurs privés et Lamia Boutaleb, Hayat Jabrane, secrétaire générale de la Confédération nationale du tourisme (CNT), est dépitée. Si dépitée que la responsable, réputée pour son engagement franc pour le secteur, décide de jeter l’éponge.

"Alors que le précédent ministre nous avait promis des subventions publiques dans le cadre de contrats-progrès pour travailler décemment, Boutaleb nous a annoncé que cette aide n’était plus à l’ordre du jour", explique, remontée, Hayat Jabrane à Médias 24.

Sujets de discorde depuis plusieurs années, les fameux "contrats-progrès" sont appelés à soutenir financièrement un plan d’action de la CNT en contrepartie d’objectifs bien déterminés. "La secrétaire générale n’a pas compris ce revirement. Et là, elle se fait tacler par la secrétaire d’État qui vraisemblablement n’accepte pas les avis contradictoires au sien", relate le site spécialisé Tourisma Post, le premier à avoir rapporté la démission de Hayat Jabrane.

Voilà pour la version de la désormais ex-secrétaire générale de la Confédération nationale du tourisme. Laquelle version est nuancée par un responsable de la CNT qui, en confirmant "la démission irrévocable" de Hayat Jabrane, précise qu’il s’agit d’un "quiproquo", car "les contrats progrès à l’origine de l’incident seront bien signés".

"Vendredi 14 juillet sera organisée une conférence de presse autour de notre relation avec le ministère du Tourisme avec les différentes phases depuis notre première rencontre. Les détails des contrats-progrès figurent aussi à l’ordre du jour", poursuit notre source. "La démission de Hayat Jabrane est due à plusieurs circonstances malheureuses qui n’avaient pas lieu d’être (…) Ni elle ni la ministre ne doivent en faire une histoire personnelle", estime notre interlocuteur.

Contactée par Telquel.ma, Lamia Boutaleb botte en touche. "Quelle démission? Je ne suis pas au courant", assure la secrétaire d'État au Tourisme avant de mettre fin à l’appel, nous signifiant que la "conversation n’est pas audible".

Une source au sein de son cabinet donne un autre son de cloche: "On a appris cette démission à travers la presse. C’est une affaire interne à la CNT. Pourquoi démissionne-t-elle alors qu’on n’est pas concerné?", s’interroge notre interlocuteur, non sans préciser que les contrats-progrès, objet de la polémique, "sont prêts à être signés et seront présentés par la CNT".

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss