essentiel

Le Raja de Casablanca n'en a pas fini avec la crise

juillet 12
15:46 2017
Partager

Conflit au sein du comité dirigeant, grèves des joueurs, et colère du nouveau coach, la maison verte replonge dans une crise qui a rythmé sa saison 2016-2017.

Rien ne va plus au Raja de Casablanca où la préparation estivale des Verts se déroule dans un contexte de haute tension. Au complexe Oasis, centre d'entraînement du club casablancais, les joueurs boycottent les entraînements depuis le 10 juillet, car leurs salaires ne leur auraient pas été versés.

Une situation qui, selon une source au sein du club, a provoqué la colère du nouvel entraineur du Raja, l'Espagnol Juan Carlos Garrido. Arrivé le 9 juillet à Casablanca, le technicien s'est retrouvé avec les joueurs de l'équipe espoir pour le premier entraînement qu'il devait diriger. L'ancien entraineur de Villareal a même menacé de quitter le club selon nos informations.

Ce nouvel épisode rappelle l'atmosphère  tendue qui régnait lors de la saison 2016-2017 chez les Aigles verts. Un exercice durant lequel les hommes dirigés à l’époque par M'hammed Fakhir multipliaient les grèves pour réclamer le versement de leurs émoluments.

Alors que la dette du club dépassait les 210 millions de dirhams, les joueurs avaient même menacé de ne pas aller disputer un match à Tétouan en raison du retard pris dans le versement de leurs primes.

Lire aussi : Document: Raja, le club vert aux finances dans le rouge

L'ambiance n'est pas meilleure au sein de l'équipe dirigeante du Raja. Depuis plusieurs mois Said Hasbane, le président du club, est engagé dans un bras de fer avec certains adhérents du club qui souhaitent le remplacer par l'un de ses prédécesseurs, Mohamed Aouzal. Ce dernier, qui a occupé le poste de président du Raja entre 1990 et 1992, a été nommé à la tête du comité directeur du club au mois de mars.

À l'issue de la dernière saison de Botola, le Raja a terminé troisième du classement derrière son éternel rival, le Wydad, et le Difaâ El Jadida. Un classement qui, en dépit des difficultés éprouvées au cours de la saison écoulée, permettra aux Rajaouis de participer à la coupe de la Confédération africaine de football (CAF) lors de la saison 2017-2018.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss