essentiel

L'Unesco classe Hébron au patrimoine mondial provoque la colère d'Israël

Hébron. Crédit : DR
L'Unesco classe Hébron au patrimoine mondial provoque la colère d'Israël
juillet 11
11:10 2017
Partager

L'Unesco a inscrit la veille ville et son lieu saint sur la liste du "patrimoine mondial en péril de l'humanité", s'attirant l'ire du gouvernement israélien.

Réuni à Cracovie, le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture)  a classé ville d’Hébron, comme site "d’une valeur universelle exceptionnelle". La veille ville abrite ce que les juifs nomment le tombeau des Patriarches et les musulmans la mosquée d'Ibrahim. Selon l'organisation internationale, la ville est dorénavant située en "zone protégée", et appartient à la "la Palestine". De quoi déclencher la colère du gouvernement israélien, son Premier ministre en tête.

Une décision "aberrante"

Dans une vidéo postée sur sa page Facebook, Benyamin Netanyahou a qualifié cette décision d'aberrante avant de prévenir : « Nous continuerons à préserver le tombeau des Patriarches, la liberté de religion pour tous, et nous continuerons à préserver la vérité ». Pour la quatrième fois cette année, le pays a décidé de réduire sa contribution à l'Unesco. Le premier ministre israélien a décidé qu'un million de dollars  qui devaient être versés à l'organisation servent finalement au financement d'un musée et à d'autre projets relatifs à la présence juive à Hébron

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon a de son côté réagit sur twitter :"La glorieuse histoire du peuple juif en Israël a débuté à Hébron. Ni les mensonges de l'Unesco ni la fausse histoire ne pourront changer cela. La vérité est éternelle", s'indigne -t-il. L'homme n'a pas hésité à qualifier l'Unesco d'"’Unescroc " tout en qualifiant cette décision d'"antisémite".

Le gouvernement palestinien se félicite

Côté palestinien, Le ministre des Affaires étrangères, Reyad al Maliki, a qualifié le vote de "succès dans la bataille diplomatique lancée par la Palestine sur tous les fronts face aux pressions israéliennes et américaines". Concernant la mosquée d'Ibrahim, le ministre a mentionné l''"échec mémorable" d'Israël et ses alliés pour empêcher la communauté internationale de reconnaître le monument comme site palestinien du patrimoine mondial.

Le Hamas s'est également réjouit de la nouvelle en saluant « une nouvelle affirmation de nos droits complets sur Hébron et sur toute la terre palestinienne », selon un communiqué de son porte-parole. Pour autant, cette décision n'est pas contraignante outre mesure pour le gouvernement israélien. L'objectif étant surtout d'attirer la communauté internationale sur la valeur patrimoniale de la ville.

Pour rappel, Hébron abrite quelque 200.000 habitants palestiniens et un millier de colons juifs. 800 militaires sont toujours déployés pour leur protection.

(Avec agences)

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss