Culture

Festival Gnaoua 2017: Gnawa Diffusion a frappé fort

© Yassine Toumi/TELQUEL
Festival Gnaoua 2017: Gnawa Diffusion a frappé fort
juillet 02
13:00 2017
Partager

Le groupe Gnawa Diffusion a fait très forte impression lors de son passage sur la scène du Festival Gnaoua et Musique du monde 2017 (29 juin - 2 juillet).

Pour fêter dignement les 20 ans du festival Gnaoua et le 25e anniversaire du désormais mythique groupe Gnawa Diffusion, l’éloquent Amazigh Kateb et ses acolytes ont mis les bouchées doubles pour livrer l’un des moments les plus marquants de cette édition. Minuit passé, le groupe algérien est montée sur la scène de la plage devant une foule compacte de quelques milliers de personnes, essentiellement des jeunes.

Amazigh Kateb ouvre le bal avec le poétique "Ya Laymi" et assure sans fausse  note la suite (malgré des problèmes techniques), en enchaînant notamment les reprises des plus célèbres titres du groupe.

© Yassine Toumi/TELQUEL

© Yassine Toumi/TELQUEL

Le public entonne alors en choeur des hymnes à la liberté, la beauté et la dignité, derrière un Amazigh Kateb toujours aussi brillant et onirique. La fougue des jeunes années du fils de l’illustre écrivain et dramaturge algérien Kateb Yacine a laissé place à une maturité flegmatique, 18 ans après le premier passage de Kateb sur la scène du festival Gnaoua. Alors que son auditoire scande des "Achâab Yourid Lhacha batal" ("Le peuple veut du cannabis gratuit"), Amazigh Kateb répond en boutade "dans ce cas, on va tous nous arrêter".

Toujours en interaction (presque intime) avec son public, le musicien algérien demande, comme en 2013 lors du festival Mawazine, de déclamer un poème contre l’oppression: "on n’a peur ni de la corde ni de la hache (…) de jours meilleurs viendront (...)  Je n’abandonnerai pas le public, jusqu’à ce qu'il apprenne à se révolter". Il est 2 heures du matin lorsqu'il prend sa petite "pause clope", avant de revenir avec la même énergie généreuse. Un moment précieux d’échange sur scène.

© Yassine Toumi/TELQUEL

© Yassine Toumi/TELQUEL

© Yassine Toumi/TELQUEL

© Yassine Toumi/TELQUEL

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss