essentiel

Un fleuron de la Marine indienne amarré à Casablanca

Le navire de guerre indien "Tarkash" dans le port de Casablanca ® Rachid Tniouni
Un fleuron de la Marine indienne amarré à Casablanca
mai 19
15:27 2017
Partager

Pour la première fois depuis l’établissement des relations diplomatiques entre l’Inde et le Maroc, une frégate indienne est amarrée au port de Casablanca pour "renforcer les liens entre les deux nations".

Roquettes, canons et missiles au port de Casablanca. Depuis le 18 mai, la frégate indienne Tarkash est amarrée dans la capitale économique. Cet impressionnant navire de guerre est dirigé par le commandant Rituraj Sahu. Ancien conseiller naval du chef de la marine indienne, l’homme est aujourd'hui à la tête d’un équipage de 300 hommes qui se dirige vers le Royaume-Uni pour participer à un exercice militaire. Son escale marocaine a pour but de "partager, échanger et consolider les liens entre ces deux nations maritimes que sont le Maroc et l’Inde", résume fièrement le capitaine.

Le navire de guerre Tarkash est solidement armé ® Rachid Tniouni

Le navire de guerre Tarkash est solidement armé ® Rachid Tniouni

Parti le 5 avril du port de Bombay, le Tarkash fait partie du fleuron de la marine indienne. Acheté à la Russie dans les 1970, le vaisseau est solidement armé "pour assurer la stabilité avec nos pays amis", affirme le commandant. "Si sa fonction est avant tout dissuasive, le Tarkash reste un outil puissant contre l’ennemi en cas d'attaque", ajoute-t-il.

Sauvetage et diplomatie

Ce navire militaire a notamment permis le sauvetage de 538 civils en 2015 en pleine guerre au Yémen. Son équipage s’est également illustré lors d'une vaste opération de sauvetage contre des pirates somaliens dans le golfe d'Aden. "Le navire a été acheté dans un désir de paix et de stabilité avec nos pays amis. Mais si un conflit ou une guerre survient, nous sommes prêts à agir immédiatement", prévient Rituraj Sahu.

Le commandant du Tarkash Rituraj Sahu ®Rachid Tniouni

Le commandant du Tarkash Rituraj Sahu ®Rachid Tniouni

Jusqu’au départ du navire prévu le 21 mai, les membres de l'équipage du Tarkash comptent bien se rapprocher de leurs homologues marocains. Un match de foot est ainsi prévu avec la marine royale et des visites du navire sont proposées. Des rencontres avec des officiels sont aussi au programme. Rituraj Sahu se réjouit d’ailleurs de "l’accueil chaleureux" réservé à son équipage par les hôtes marocains et compte déjà revenir à Casablanca à l'avenir. D’ici là, le commandant du Tarkash compte bien inviter la marine marocaine dans les eaux indiennes pour "unir les forces et les expériences face aux défis de demain".

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss