Maroc

M'jid El Guerrab (REM) peut toujours se présenter dans la 9e circonscription face à Leila Aïchi (Modem)

M'jid El Guerrab et Emmanuel Macron. Crédit : Facebook
M'jid El Guerrab (REM) peut toujours se présenter dans la 9e circonscription face à Leila Aïchi (Modem)
mai 16
09:30 2017
Partager

Sous la bannière "majorité présidentielle", M'jid El Guerrab serait soutenu par le comité "En Marche!" de Casablanca, alors que les autres comités africains sont toujours en "stand-by".

Les 150.000 électeurs français de la 9e circonscription de l'étranger auront peut-être la possibilité de voter pour un candidat issu de La République en marche (REM) autre que Leila Aïcha, lors des législatives de juin en France. M’jid El Guerrab a en effet toujours la possibilité de se présenter  dans cette  circonscription qui couvre l’Afrique du Nord et de l’Ouest et dont le tiers des inscrits résident au Maroc. À la demande du mouvement REM du nouveau président de la République française Emmanuel Macron, El Guerrab avait bel et bien rempli les formalités administratives pour sa candidature avant la date limite du vendredi 12 mai, apprend Telquel.ma de sources proches.

Selon un arrêté ministériel du 15 mai, il est d'ailleurs officiellement candidat dans la 9e circonscription, avec Samia Kaspi en suppléante, parmi 27 candidats.

Un accord entre REM et le parti centriste de François Bayrou, le Modem, avait finalement conduit à l’investiture de Leila Aïchi sous la bannière "En Marche !". Cette investiture a suscité une levée de boucliers au Maroc, en raison de propos jugés "pro-polisario" de la sénatrice de Paris. Selon d'autres sources, M'jid El Guerrab "consulte encore et prendra sa décision cet après-midi".

Lire aussi : Investiture de Leila Aïchi: Les comités En Marche! du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la Tunisie suspendent également leur campagne

Après avoir consulté ses militants, le comité "En Marche!" de Casablanca, le plus important d’Afrique, a décidé de manière définitive de ne pas soutenir la candidate officiellement investie par REM et de faire campagne pour M’jid El Guerrab, qui arborerait alors l’étiquette de la "majorité présidentielle".

Le comité casablancais de REM rappelle que M'jid El Guerrab "est un des fondateurs du mouvement En Marche! Maroc. Il a rejoint le mouvement En Marche! en décembre 2016. Il a accompagné Emmanuel Macron lors de chacun de ses déplacements dans la circonscription (Algérie et Tunisie). Il a travaillé aux côtés d’Emmanuel Macron sur la laïcité et le vivre-ensemble."

Lire aussi : En Marche! Maroc met sa campagne en "stand-by" après l’investiture de Leila Aïchi jugée "pro-polisario"

Hamza Hraoui, référent national REM au Maroc, a annoncé le 15 mai, que les comités africains du mouvement d'Emmanuel Macron adopteraient quant à eux une position commune d'ici le 17 mai au soir. Les comités du Maroc, du Sénégal, de la Côte d'Ivoire, et de la Tunisie ont d'ores et déjà mis leur campagne en "stand-by".

Lire aussi : En Marche! Maroc bien décidé à ne pas faire campagne pour Leila Aïchi

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss