essentiel

Le Marocain Boujmâa Guilloul remporte l'étape de l'International Windsurfing Tour à Essaouira

Le Marocain Boujmâa Guilloul remporte l'étape de l'International Windsurfing Tour à Essaouira
mai 15
12:25 2017
Partager

Ce week-end, Boujmâa Guilloul, le champion marocain de windsurf, a remporté chez lui à Moulay Bouzerktoune, l'étape marocaine de l'International Windsurfing Tour pour la deuxième année de suite.

Après son succès de l'an passé, l'American Windsurfing Tour, rebaptisé depuis International Windsurfing Tour (IWT), passait de nouveau par le spot de Moulay Bouzerktoune (au nord d'Essaouira) du 6 au 13 mai. Les windsurfeurs du monde entier ont répondu à l'appel du porteur du projet, le champion marocain Boujmâa Guilloul.

Cette année, en plus d'ouvrir la saison de l'IWT, la compétition accueillait également une étape qualificative de la Coupe du monde de windsurf 2018. L'occasion de prouver au comité de la Professional Windsurf Association (PWA) qu'Essaouira est capable d'accueillir la Coupe du monde de windsurf en 2018.

"J'ai toujours rêvé d'organiser la coupe du monde ici à Essaouira. On va commencer petit à petit avec le championnat international (IWT) et les qualifications pour la Coupe du monde, et j'espère que l'année prochaine on aura la Coupe du monde PWA".

Pour le champion marocain, l'organisation d'un tel événement permettrait de développer la région d'Essaouira et ses spots de windsurf et surf, mais aussi d'aider les jeunes à "repousser leurs limites en windsurf et créer une grande génération de windsurfeurs, kitesurfeurs et surfeurs marocains".

Comme l'année dernière, Boujmâa Guilloul, en dépit de ses responsabilités d'organisateur, s'est imposé en finale de la compétition. Il a remporté la finale devant l'Américain Kevin Pritchard qui était pourtant en tête à l'issue de la première manche, et le Brésilien Edvan Souza. Le jeune Soufiane Sahli, 25 ans, autre finaliste marocain, s'est classé quatrième. Ce dernier, loin d'être déçu, voit grand pour l'avenir. "Mon rêve, c'est d'aller à Hawaï et de surfer la vague jaws. Je l'ai tellement vue dans les magazines... C'est le rêve de chaque windsurfeur d'aller là-bas", confie-t-il à Telquel.ma.

Boujmâa Guilloul était devancé par Kevin Pritchard après la première manche. Il l'a finalement emporté en finale devant l'Américain.

Le Maroc était également représenté chez les dames par Sana El Arbaoui. Si elle n'a pas réussi à se qualifier pour la finale, remportée par l'Américaine Tatiana Howard, l'unique windsurfeuse marocaine de ce tournoi a néanmoins pu se frotter aux meilleures du circuit. Elle espère désormais inspirer un maximum de Marocaines passionnées comme elle de sports nautiques.

Sana El Arbaoui. Crédit: Tatiana Howard

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss