Maroc

Le BCIJ arrête six présumés terroristes soupçonnés de liens avec Daech

Crédit : Rachid Tniouni.
Le BCIJ arrête six présumés terroristes soupçonnés de liens avec Daech
mai 10
15:41 2017
Partager

Ces arrestations ont été effectuées dans les villes de Tanger, Tétouan, Casablanca, Marrakech et Safi.

Six présumés terroristes soupçonnés d'entretenir des liens avec Daech ont été arrêtés les 9 et 10 mai à Tanger, Tétouan, Casablanca, Marrakech et Safi par des éléments du bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), indique un communiqué officiel du ministère de l'Intérieur diffusé le 10 mai.

Selon les premiers éléments de l'enquête menée par le BCIJ, les six suspects faisaient l'apologie du terrorisme et entretenaient des liens avec des combattants basés en Syrie et en Irak. Ces six jihadistes présumés ont également été formés à la fabrication d'engins explosifs desquels ils comptaient se servir lors d'attentats visant "certains sites stratégiques, des lieux de loisirs et des établissements publics dans plusieurs villes marocaines", précise le département d'Abdelouafi Laftit.

Plusieurs équipements électroniques, fils électriques, gants et masques de protection, qui seraient utilisés dans la fabrication d’engins explosifs, ainsi que de documents appelant au meurtre de personnes non affiliées à Daech ont été saisis.

Ce nouveau coup de filet du BCIJ survient au lendemain d'une opération conjointe des forces de sécurité marocaine et espagnole, et qui a conduit à l'arrestation de trois recruteurs de Daech à Tanger et près de Barcelone.

Lire aussi: Trois jihadistes marocains liés à Daech arrêtés à Tanger et près de Barcelone

Lors de la discussion du budget de son secteur au parlement cette semaine, Abdelouafi Laftit avait annoncé que 1.631 Marocains étaient enrôlés dans des organisations terroristes en 2016, dont 864 dans les rangs de Daech.

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss