essentiel

Le Fridtjof Nansen, un des plus grands navires scientifiques, accoste à Casablanca

Le Fridtjof Nansen, un des plus grands navires scientifiques, accoste à Casablanca
mai 09
10:11 2017
Partager

Le navire Fridtjof Nansen fait escale à Casablanca, où il démarre des recherches sur les effets du changement climatique au niveau des océans.

À l'initiative de la Norvège et de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le navire de recherche océanographique baptisé Dr. Fridtjof Nansen vient d'accoster au port de Casablanca pour la première étape de son enquête scientifique. Le navire, équipé des dernières technologies, et dont la mission est de surveiller la santé des océans et observer les effets du changement climatique, sillonnera la côte africaine jusqu'au 18 juillet.

Le navire "permettra d'entreprendre de nouveaux champs de recherche, d'avoir à notre disposition un outil de recherche commun permettant de renforcer notre coopération Sud-Sud et enfin de développer nos compétences dans les domaines océanographiques et halieutiques", a déclaré le ministre de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, cité par la MAP.

La présence du navire norvégien au Maroc s'inscrit dans le cadre de la campagne scientifique sur les ressources pélagiques et l’écosystème dans la zone Nord-Ouest de l’Afrique, dont la FAO est à l'initiative. Le secteur de la pêche est un domaine clé pour le Maroc qui dispose de  3.500 kilomètres de littoral le long de la Méditerranée et de l'Atlantique. Le pays est le premier acteur africain de ce secteur, avec une production annuelle estimée à plus d'un million de tonnes. Les données récoltées pendant l'enquête du Nansen fourniront des échantillons de l’écosystème pélagique des eaux peu profondes qui serviront à une meilleure connaissance pour gérer les ressources océaniques.

Le représentant de la FAO, Michael George, a souligné que "les recherches menées par le navire sont fondamentales pour la mise en place d’une bonne gestion des ressources océaniques et des écosystèmes", précisant que "le Maroc attache beaucoup d'importance à la gestion durable de ses ressources halieutiques vu ses engagements à travers la présidence marocaine de la COP22 et le lancement de l'initiative marocaine soutenue par la FAO, la Ceinture bleue".

Le navire longera la côte marocaine pendant les cinq prochaines semaines, poursuivra sa route jusqu'en Mauritanie puis, la Guinée-Bissau, le Sénégal et enfin la Guinée.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss