actualités

Enquête en Italie sur des insultes racistes visant Mehdi Benatia

Crédit : DR
Enquête en Italie sur des insultes racistes visant Mehdi Benatia
mai 08
16:43 2017
Partager

L'international marocain Mehdi Benatia aurait été victime d'une insulte raciste en plein direct lors d'une interview qu'il accordait samedi soir à la chaîne italienne Rai 2.

Samedi soir, lors d'une interview d'après-match en direct sur la chaîne italienne Rai 2, le défenseur de la Juventus Turin, Mehdi Benatia s'est brusquement interrompu, affirmant avoir entendu une insulte raciste formulée à son encontre.

Le joueur s'exprimait sur la rencontre qui venait d'opposer son équipe et celle de Torino (1-1). S'interrompant soudainement, il demande en italien: "Qui a parlé dans l'oreillette?". S'adressant ensuite à un membre de l'équipe de presse de la Juventus invisible à l'écran, il répète : "J'ai entendu quelque chose derrière. Qui a parlé?". Selon le service de presse de la Juve, Benatia aurait entendu quelqu'un dire dans son oreillette : "Qu'est-ce que c'est que ces conneries? Ferme-la, Marocain de merde".

Dans un message publié sur son compte Facebook, l'ancien capitaine des Lions de l'Atlas exprime sa consternation face à ce "fâcheux évènement" tout en regrettant l'intolérance de la personne ayant adressé cette insulte. "Sachez que deux autres personnes ont entendu la même chose que moi. Le mal qui a été commis est tragique, mais le plus grave est de ne pas reconnaître son erreur. Une enquête est en cours", a-t-il précisé.

Face à la polémique, la chaîne de télévision italienne a publié un communiqué dans lequel elle présente ses excuses au défenseur marocain tout en condamnant ces commentaires "inacceptables". Par ailleurs, la Rai 2 a assuré mener une enquête en interne pour identifier et sanctionner l'auteur de ces insultes. Selon les premiers éléments qui en ressortent, "aucun des employés de la chaîne ne serait responsable de ce commentaire raciste déplorable".

De  son côté, la Juventus attend que toute la lumière soit faite sur cet incident. "Il est impératif que le joueur reçoive une explication convaincante", a déclaré le club dans un communiqué. L'employeur du défenseur marocain se dit "confiant que les vérifications en cours de la  part de la Rai se feront sans sombrer dans des alibis visant à minimiser ce qui s’est passé ou à distordre les faits." 

"Je suis MAROCAIN et extrêmement fier de l'être", conclut l'ancien joueur de l'AS Rome et du Bayern Munich sur sa page Facebook.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss