Culture

Théâtre : le périple extraordinaire de Ziryab mis en scène à Casablanca

Théâtre : le périple extraordinaire de Ziryab mis en scène à Casablanca
mai 07
09:55 2017
Partager

Du 8 au 14 mai, Casablanca accueille sur ses planches Ziryab. Une création théâtrale qui raconte le périple de l'artiste, fondateur de la musique andalouse.

Il était une fois... Ziryab. Adapté du roman de Jesus Greus et mis en scène par l'artiste espagnol, Daniel San Pedro, cette création théâtrale propose un voyage à l'époque de l'âge d'or d'Al Andalus, au 9e siècle pour suivre le périple de Ziryab, considéré comme le plus grand musicien arabe de tous les temps. Cette pièce franco-espagnole marocaine est jouée par Daniel San Pedro, comédien et metteur en scène espagnol et par Fatym Layachi, comédienne marocaine. Muni de sa guitare électrique, de sa flamenca et de son luth, le musicien marocain, M'hamed el Menjra les accompagne de ses performances musicales, au son de rythmes traditionnels et contemporains.

Le fil conducteur du spectacle tourne autour du périple du musicien irakien, Abu el-Hassan Ali ben Nafi surnommé Ziryab et considéré comme le fondateur de la musique andalouse. Les deux comédiens narrent l'histoire de cet artiste qui vécut dans l'Espagne du 9e siècle, alors sous domination arabe. Son périple débute à Bagdad pour passer dans les déserts d'Egypte et de Libye, se poursuit le long des rives de la Méditerranée pour arriver jusqu'à Cordoue, où Ziryab rencontre l'émir Abd  ar-Rahman II, mécène et protecteur des arts et des lettres. "Ziryab menait la vie errante des musiciens sans fortune et des poètes mercenaires. Mais où qu'il allât, la gloire croissante de son nom le précédait, et ceux qui écoutaient ne pouvaient plus jamais oublier le timbre de sa voix."

Un artiste mais un artiste visionnaire

Egalement poète, géographe et astronome, Ziryab a laissé son empreinte dans plusieurs domaines. "C'était un génie, un artiste visionnaire" précise le metteur en scène et comédien, Daniel San Pedro. "Il était le maître de l’élégance, de la mode, de l’art de vivre", c'est lui qui inventa la cinquième corde du oud,  qui créa le premier conservatoire de musique en Europe ou qui encore, codifia l’ornement des tables et l’ordonnancement des plats tel qu’on les respecte aujourd'hui encore. "L'histoire de Ziryab est extrêmement moderne dans le sens ou la situation actuelle en Europe est similaire à celle de l'Andalousie du 9e siècle. Malgré les difficultés que rencontrent nos sociétés, les diverses communautés cohabitent et vivent en harmonie. On a tout à comprendre et à apprendre de cette époque là." continue Daniel San Pedro.

Un véritable voyage andalou que le public casablancais pourra découvrir gratuitement du 08 au 14 mai dans différents quartiers de Casablanca dans des lieux tels que l'institut Cervantes ou l'église Buenaventura de l'ancienne médina. Le spectacle passera également par l'Espagne et s'installera en France, à Toulon le 09 novembre prochain.

Programmation à Casablanca :

Lundi 08 mai - 20h30 : Musée du Judaïsme de Casablanca

Mercredi 10 mai - 20h00 : Institut Cervantes (gratuit)

Jeudi  11 mai - 20h30 : Studio des Arts Vivants

Vendredi 12 mai - 20h30 : Anciens abattoirs de Casablanca (gratuit)

Samedi 13 mai - 18h00 : Institut Français de Casablanca

Dimanche 14 mai - 18h30 : Complexe culturel ancienne Médina (Eglise Buenaventura) (gratuit)

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss