sciences

Technologie: Pourquoi l'Oled est l'écran de demain

Crédit: LG
Technologie: Pourquoi l'Oled est l'écran de demain
mai 05
09:09 2017
Partager

Dans l'univers des écrans plats, les écrans LCD tiennent encore le haut du pavé, mais sont petit à petit défiés par la technologie Oled. Ultra fin, super flexible, l'écran de demain ressemble déjà à du papier peint.

Si vous avez regardé le film Minority Report, vous vous rappelez sûrement ces écrans du futur aussi fins que du papier peint et qui diffusent les publicités, jusque sur les boîtes de céréales. Des écrans pliables et modulables à volonté. Fantasme de science-fiction dites-vous? Plus vraiment. Grâce à la technologie Organic Light Emmiting Diode (Oled), ces écrans d’une finesse de quelques millimètres sont produits à large échelle, et équipent peut-être déjà vos salons ou téléphones portables. On n’en est pas encore à Minority Report, mais on s’en rapproche.

Le constructeur coréen LG (à travers sa filiale LG Display) est aujourd'hui le porte-étendard de cette technologie, et la seule marque qui produit des dalles Oled de grande taille. Même si des efforts restent à fournir notamment au niveau de l’électronique qui épaissit l’écran, et surtout des prix encore très élevés de la technologie, ces écrans sont d’ores et déjà une réalité.

Le géant coréen a d’ailleurs surpris son monde en présentant un écran qui ne fait que 2,57 mm! Le LG Signature Oled Wallpaper porte bien son nom. Il est littéralement collé au mur grâce à des aimants. L’électronique a été déportée en bas de l’écran. Pour s’offrir ce joujou, il faudra tout de même casser sa tirelire. Le modèle premium (77") coûte la bagatelle de 200.000 dirhams !

Les modèles plus classiques coûtent beaucoup moins cher, et se situent autour de 15.000 à 20.000 dirhams, mais la technologie reste à l’évidence onéreuse. La raison en est simple. Pour l’heure seul LG, qui a misé dès 2013 sur la promesse de l’Oled, a la capacité de produire des dalles de grande taille. Ceci étant, les prix vont fatalement baisser en raison de la démocratisation de ce type d’affichage. LG fournit d'ailleurs Sony, Panasonic, Loewe ou encore Philips.

Le fabricant coréen a augmenté ses investissements dans cette technologie, et va porter sa production à 500.000 unités par trimestre dès la deuxième moitié de 2017, contre 300.000 actuellement. À terme, la marque entend construire une nouvelle usine dédiée qui commencera sa production dès le deuxième semestre de l’année 2018. Un investissement de 9 milliards de dollars est évoqué (oui, 9 milliards, vous avez bien lu).

L'unité de production P9, basé à Paju en Corée du Sud. Crédit: FlatpanelHD

L'unité de production P9, basée à Paju en Corée du Sud. Crédit: FlatpanelHD

Tout cela va contribuer à la baisse des prix des dalles, surtout que les fabricants chinois sont désormais en ordre de bataille et s’apprêtent à se lancer sur ce marché, après avoir investi en masse dans le LCD, où ils challengent le leader mondial Samsung. Dans les starting-blocks on retrouve notamment BOE Technology, Tianma Micro-electronics, Visionox, EverDisplay Optronics, China Star Optoelectronics Technolgy, Truly Opto-Electronics et Royole, énumère le site Usine nouvelle, spécialisé dans l'actualité industrielle.

Des prototypes sont d’ores et déjà développés, comme cette petite dalle d’écran présentée par le chinois Royole.

Mais tout cela ne semble pas inquiéter outre mesure le pionnier du marché, quand on l’interroge sur la concurrence chinoise.« Nous avons encore des écarts de technologie clé et quelques composants parmi les plus importants que nous fabriquons. Nous allons essayer de ne pas perdre la main dessus », nous assure Scott Jung, Vice président chez LG Electronics.

Chez le constructeur coréen, on s’enorgueillit du chemin parcouru, et de comment la marque a damné le pion au japonais Sony, dont le nom était synonyme de téléviseurs il n’y a pas si longtemps. Mais si LG peut légitimement snober la concurrence sur les grandes dalles Oled, il n’en est pas de même des petits écrans, notamment ceux des smartphones. Sur ce terrain, c’est son compatriote Samsung qui a un longueur d’avance avec ses fameux écrans Amoled qui équipent le haut du panier de la série Galaxy. Mais cela pourrait peut-être bientôt changer.

Selon le site spécialisé Business Korea, LG display va démarrer la production en masse de petites et moyennes dalles Oled, destinées à des clients chinois, d’ici fin 2017. LG display va augmenter sa production de dalles de sixième génération (baptisées Poled) en ajoutant 15 000 unités par mois. Une information à mettre dans un même registre qu'une l’annonce de Google, qui compte investir 878 millions de dollars dans les infrastructures de LG Display.

Un premier pas pour doter le smartphone Pixel d’une dalle Oled ? Un pas que pourrait aussi franchir Apple, qui semble lorgner cette technologie pour équiper les écrans l’iPhone 8, qui devrait être commercialisé lors du dernier trimestre de cette année. Des rumeurs persistantes font état de négociations entre la firme à la pomme et les deux géants Samsung et LG. Interrogé par Telquel.ma, les responsables de LG ne souhaitent ni confirmer ni infirmer ces négociations, préférant mettre l’accent sur l’existant. « Je ne suis pas au courant des négociations, ce que je peux vous dire c’est que c’est une question de timing (le lancement d’une ligne de production, ndlr). Même si nous sommes intéressés, nous ne pouvons investir partout. Nous parlons là de milliards de dollars. Peu de compagnies sont capables de faire cela, par exemple personne au Japon ne peut le faire », nous assure Ken Hong, directeur corporate PR. Pour ce dernier et pour l’heure, « Samsung sont bons sur les dalles de petites taille, alors que la technologie LG est taillée pour les plus grandes surfaces d’écran. Leurs téléphones se portent bien, nos télés aussi », nous déclare-t-il.

Contrairement au LCD largement amorti, et qui permet à la fois la production de toutes petites dalles pour équiper des montres par exemple comme d’immenses taille d’écran, la technologie Oled est encore difficile à maîtriser. « Il nous faut aussi maîtriser davantage le taux de chute pour maximiser la rentabilité », nous assure une source chez LG, faisant référence au coût des unités défectueuses écartés dès l'usine. Quand les coûts seront mieux maîrisés, l’Oled pourrait très bien prendre le pas sur son grand frère le LCD.

LCD vs Oled: le match

Oled, késako ? Il s’agit comme son nom l’indique de diodes organiques qui s’éclairent en réponse au passage d’un courant électrique. Les premiers travaux remontent aux années soixante, quand le chercheur André Bernanose et ses équipes réussissent à produire de la lumière à partir de matériaux organiques. La technologie sera de plus en plus affinée jusqu’à aboutir à la technologie que l’on connait aujourd’hui. Le grand avantage comparé à la technologie concurrente, le LCD, est le contraste infini offert par l’Oled. Si vous regardez de près les écrans classiques, vous verrez que les noirs ne sont jamais parfaitement noirs, et tendent plus ou moins vers le gris. En cause : la technologie LCD elle-même qui fonctionne de manière radicalement différente de l’Oled. Pour faire simple, le LCD produit une image en orientant des cristaux liquides grâce au courant électrique. Pour qu’une image apparaisse, encore faut-il que l’écran soit rétroéclairé. Avantage : la luminosité peut être largement supérieure à l’Oled. En revanche les noirs ne sont jamais parfait, car même en position « off », les cristaux liquides laisseront toujours un peu de lumière passer. L’Oled n’a pas ce problème : le noir est totalement noir car la dalle s’éclaire elle-même. Résultat : un noir parfait et en bonus un écran ultra fin car n’ayant plus besoin de nappe de lampes pour l’éclairer. Une qualité de contraste qui en fait le remplaçant tout désigné du Plasma, et donc un premier choix pour les amateurs de cinéma.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss