chroniques

Fatym Layachi - En toute impunité

Fatym Layachi - En toute impunité
avril 29
09:10 2017
Partager

Ce printemps est définitivement très chargé. Les festivals s’enchaînent, ramadan approche, les boutiques organisent leurs cocktails saisonniers, tu t’achètes de nouvelles lunettes de soleil et profites des terrasses.

Et puis il y a les buzz du moment, les images que tout le monde s’envoie sur Whatsapp, la présidentielle française que chacun commente, faisant presque oublier qu’il ne s’agit pas d’une échéance électorale au plus beau pays du monde. Des fois, tu as l’impression que pas mal de gens autour de toi ne savent même pas où ils vivent exactement. Ils sont convaincus d’être en phase avec leurs écrans et peu importe s’ils sont branchés sur CNN, BFM ou Al Jazeera. Mais de temps en temps, la réalité nous rattrape et nous rappelle dans quel univers nous vivons.

Et en ce moment, c’est cette vidéo pour le moins étrange de celui que les médias appellent “le jeune homme à la Ferrari”. Toi, tu aurais plutôt tendance à voir un jeune paumé qui doit quand même sacrément se faire chier dans la vie pour trouver ça cool de boire une bouteille de champagne — sans doute pas fraîche — tout seul en se filmant sur Snapchat. Cette vidéo a circulé dans tous les iPhone des gens que tu connais. Bien évidemment, tout le monde a halluciné en voyant ces images surréalistes et écœurantes. Au début, certains de tes potes étaient persuadés qu’il s’agissait d’un fake. Ils trouvaient que les délires du gars dépassaient l’entendement. C’est sûr qu’un mec bourré qui éclate plusieurs voitures, se fout ouvertement de la gueule d’un flic et finit par fumer une clope dans une ambulance le plus tranquillement du monde, ça dépasse l’entendement. Mais croire que ça ne peut pas exister ici, c’est dénigrer l’incroyable capacité de ce pays à produire du surréalisme. Alors, tout le monde pousse des cris d’orfraie par statuts Facebook interposés et la presse s’indigne. Évidemment qu’il est détestable ce p’tit gars qui se croit tout permis. Évidemment qu’il mérite d’être puni. Évidemment que ce qu’il a fait est grave et intolérable. Mais son attitude n’a rien de nouveau ni même de surprenant. D’ailleurs, il y a eu une autre histoire qui a pas mal de points communs avec la sienne et qui a buzzé sur les réseaux sociaux. C’est l’histoire d’un mec qui vole dans un supermarché et qui se fait attraper par les agents de sécurité. Jusque-là tout va bien. Mais comme le père du mec est procureur, alors ce sont les vigiles qui se font taper dessus. Oui c’est scandaleux, c’est surréaliste, mais tu ne trouves pas ça vraiment surprenant.

Les “fils et filles de” ont toujours cru qu’ils pouvaient commettre des infractions en toute impunité. Ils se croient par essence — ou plutôt par naissance — au-dessus des lois. Avant, jamais un procureur du roi ne se serait fait limoger pour coups et blessures sur des “petites gens”. C’est un système pourri. Un système qu’on fait semblant de découvrir sur les réseaux sociaux. En gros, rien n’a changé si ce n’est qu’aujourd’hui il y a des caméras. Et du coup, on ne peut plus faire semblant de ne pas savoir. De toute façon, ici tout est permis tant qu’il n’y a pas de fdiha. Alors, il a fallu faire taire l’indignation en envoyant le jeune homme dessaouler en prison. Toi, tu es quasiment sûre que dans sa cellule il a réussi à se démerder une PlayStation, un portable et des mecs qui lui font la bouffe et le fournissent en clopes. Mais bon, qu’il se fasse condamner c’est déjà un bon début. Alors tu te dis que si, de temps en temps, les réseaux sociaux servent à autre chose qu’à épier son ex ou à faire semblant d’être au top du bonheur grâce aux filtres Instagram, ça ne serait pas si mal parce qu’il est quand même temps que tes potes et toi cessiez d’être dans le déni de la triste réalité qui vous entoure.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss