Culture

Des vins marocains jugés et appréciés à Bordeaux

Intermède musical au oud, pendant le déjeuner de clôture du 41e Challenge international du vin à Bordeaux le 22 avril 2017, où le Maroc est invité d'honneur. Crédit : Thomas Savage / TelQuel
Des vins marocains jugés et appréciés à Bordeaux
avril 23
12:18 2017
Partager

Sur 4200 vins dégustés à Bordeaux, le Challenge international du vin a attribué le 22 avril un "Prix spécial Maroc" à la cuvée 2015 de la syrah de Tandem, sur l’AOG Zenata. Reportage de notre envoyé spécial.

 

 

medailles vin

La 41e édition du Challenge internationale du vin mettait les 21 et 22 avril, le vignoble marocain à l’honneur. 4200 vins venant de 40 pays différents ont été dégustés et jugés par près de 800 dégustateurs. La mission de ces œnologues, producteurs, distributeurs, sommeliers et amateurs : attribuer une note aux échantillons qu’ils goutent à l’aveugle. La moyenne de ces notes permet ensuite d’attribuer des médailles (or, argent et bronze) à 30 % des vins dégustés. Les médailles sont ces petits macarons autocollants apposés sur les bouteilles qui guident le consommateur lors de son achat de vin.

Lire aussi : Le vignoble marocain invité d’honneur du Challenge international du vin à Bordeaux

800 dégustateurs ont noté 4200 vins en l'espace d'un week-end. Crédit : Thomas Savage / TelQuel

800 dégustateurs ont noté 4200 vins en l'espace d'un week-end. Crédit : Thomas Savage / TelQuel

Parmi les 4200 vins en lice, le Maroc en présentait une quarantaine et occupait une place particulière en tant qu’invité d’honneur. Aussi, les six vins marocains les mieux notés par les dégustateurs sont repassés par les papilles d’un jury spécial afin d’attribuer un prix spécial Maroc.

Autour de la table, Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde en 1992 et président du d’honneur du concours, Michèle Chantôme, secrétaire générale de l’Association de la sommellerie internationale et présidente de l’Association des sommeliers du Maroc, Zakaria Wahby, assistant chef sommelier au Royal Mansour de Marrakech et premier meilleur sommelier du Maroc en 2017, Abdelghani Maarfi, vigneron marocain installé à Saint-Emilion depuis 40 ans et propriétaire du Château La Mariotte, Josselin de Gésincourt, export manager du groupe Roslane Wine & Spirit, Patrick Masbatin du célèbre guide Gault & Millau, Sophie Talbot, responsable des achats de vins étrangers pour le groupe Casino, Jacques Legros, journaliste à TF1, ainsi que Bernard Montiel, présentateur et acteur français natif de Casablanca.

Lire aussi : Zakaria Wahby, premier "Meilleur sommelier du Maroc"

Philippe Faure-Brac et Michèle Chantôme pendant la dégustation du Prix Spécial Maroc. Crédit : Thomas Savage / TelQuel

Philippe Faure-Brac et Michèle Chantôme pendant la dégustation pour le Prix Spécial Maroc. Crédit : Thomas Savage / TelQuel

Après avoir gouté un vin blanc, trois vins rouges, un vin rosé, et un vin doux, le jury a attribué par consensus le "Prix Spécial Maroc" à un échantillon qui s’avère être la cuvée 2015 de Tandem, le vin de syrah de la société Thalvin par Alain Graillot sur l’AOG Zenata. Exceptionnellement, le jury s’est aussi accordé pour attribuer un "Prix Coup de Cœur Maroc" au rosé 2016 des Trois Domaines par les Celliers de Meknès sur l’AOG Guerrouane.

"Je savais que la viticulture marocaine évoluait, continuait à faire des progrès, et j’ai trouvé beaucoup de cohérence dans la dégustation d’aujourd’hui," commente Philippe Faure-Brac à l’issue de la dégustation. "Il y a de très belles choses. Parfois des excès un peu techniques, on sent qu’il y a une recherche, on est encore dans une phase d’évolution, mais c’est justement une période particulièrement intéressante pour analyser ce qu’il se passe et voir poindre les références." Pour lui qui sert Tandem et de vieux millésimes du S de Siroua dans son institution parisienne Le Bistrot du Sommelier, certains vins marocains "commencent à être reconnaissables grâce une patte qui s’installe dans le temps". Son conseil d’accord met-vin pour déguster le prix spécial Maroc ? "Un agneau à la tomate confite ou à l’olive noire, c’est magique. Ou bien une grillade de bœuf avec quelques cèpes."

Lire aussi : Vin : Une nouvelle appellation d’origine contrôlée (AOC) marocaine sur le marché

Le palmarès définitif et complet des médailles ne sera connu qu’une semaine après le concours. Les échantillons médaillés subissent en effet un contrôle de conformité a posteriori. Une minutie qui fait la réputation de ce concours international.

Lire aussi : Au Maroc, les vins nouveaux de l’ancien monde

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss