Société

Le Maroc déjoue des attentats qui visaient des sécuritaires et des "bâtiments vitaux"

Conférence du BCIJ ce 19 février. Crédit : Rachid Tnioumi.
Le Maroc déjoue des attentats qui visaient des sécuritaires et des "bâtiments vitaux"
avril 21
17:50 2017
Partager

Le ministère de l’Intérieur annonce officiellement le démantèlement d’une cellule terroriste composée de trois individus à Tétouan. Les suspects planifiaient, selon le BCIJ, des actes terroristes visant des bâtiments et des responsables sécuritaires.

Le ministère de l’Intérieur annonce  dans un communiqué publié ce vendredi 21 avril, le démantèlement d’une "cellule terroriste affiliée à Daech constituée de trois individus extrémistes qui s’activaient dans la ville de Tétouan".

Selon le même communiqué, "les suspects planifiaient des attentats terroristes visant des cibles et des bâtiments vitaux au royaume, à l’aide d’explosifs commandés à distance, ainsi que l’assassinat de responsables sécuritaires".

D’après les premiers éléments de l'enquête du Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ), "le chef de la cellule qui, de par sa formation universitaire, a acquis des connaissances développées dans le domaine des explosifs commandés à distance était, avec ces partenaires, sur le point de faire l'acquisition des matières premières permettant la fabrication de ceintures explosives "

L'opération a permis au BCIJ de saisir "du matériel et des équipements électroniques susceptibles d'être utilisés dans les systèmes d'explosion à distance", poursuit le communiqué du ministère de l’Intérieur. Armes blanches, fils et piles électriques, alarmes, batteries, bouteille contenant un liquide suspect, téléphone portable relié à un fil électrique… autant de pièces que la police scientifique devra expertiser. En attendant, les suspects ont été placés en garde à vue.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss