Sport

France: quand Jean Lassalle, candidat à la présidentielle, tentait de convaincre Chamakh d'entrer en politique

Crédit SOFOOT
France: quand Jean Lassalle, candidat à la présidentielle, tentait de convaincre Chamakh d'entrer en politique
avril 19
16:34 2017
Partager

Le candidat du mouvement "Résistons !" avait demandé en 2010 à l'international marocain de figurer sur sa liste des élections régionales.

Jean Lassalle, candidat à la prochaine élection présidentielle française sous la bannière du mouvement "Résistons !", est revenu sur sa relation avec l'international marocain et ex-attaquant des Girondins de Bordeaux, Marouane Chamakh. Lassalle, originaire du département des Pyrénées-Atlantiques et grand fan des Marine et blanc, confie avoir demandé demandé à l'attaquant marocain de ne pas rejoindre Arsenal en 2010. "À Bordeaux, c’était un dieu vivant. Je lui ai dit: Ne fais pas cette connerie, mon pauvre ! (...) Fais un an ou deux de plus, pour ta confiance. Après, il faut que tu ailles au Real ou à Munich. Mais va dans une très, très grande équipe", déclare-t-il dans une interview publiée le 17 avril sur le site SOFOOT.

"C’est plus facile de réussir que dans ces équipes intermédiaires. Surtout avec un entraîneur français. Malheureusement, il n’a pas écouté", poursuit Jean Lassalle. Dans la même interview, le candidat de "Résistons!" raconte comment il a tenté d'intégrer Marouane Chamakh à sa liste lors des élections régionales de 2010: "Il commence à me dire qu’il ne faisait pas de politique. Il avait peur que ça le desserve un petit peu. À la fin du repas, il me dit oui, mais qu’il allait partir à Arsenal avec Arsène Wenger".

"Il me disait qu’il ne pourrait pas venir aux réunions. Je lui ai dit: on s’en fout ! Tu seras notre ambassadeur là-bas ! Quand tu es de passage, je ferai une réunion plénière et on te demandera des autographes. On les signera toi et moi", se rappelle Jean Lassalle.

Le candidat français fait le buzz depuis quelques semaines par son profil atypique. Issu d'une famille de bergers transhumants, il a été maire de Lourdios-Ichére, petite commune de 160 habitants dans les Pyrénées-Atlantiques, dès l'âge de 21 ans. Il se présente comme défenseur "des territoires ruraux et d’une écologie humaniste".

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss