Economie

Les résultats de l'OCP impactés par la baisse des cours du phosphate

OCP © Yassine Toumi/TELQUEL
Les résultats de l'OCP impactés par la baisse des cours du phosphate
mars 23
15:21 2017
Partager

Les performances financières de l'OCP pâtissent encore de la tendance à la baisse des cours du phosphate. Toutefois, le groupe affiche d'excellents résultats à l'export vers l'Afrique.

Le marché des phosphates a bouclé la troisième année de son cycle baissier. La disponibilité de l'offre poursuit sa pression sur les cours. "En 2016, le marché a connu une offre excédentaire, due à des exportations chinoises importantes bien qu’en baisse en 2016, et à la consommation de stocks constitués en 2015, ce qui a pesé sur le niveau des prix", explique l'OCP. Ce qui n'a pas manqué d'impacter les performances financières du géant marocain.

Les cours toujours bas

Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 42,47 milliards de dirhams, contre 47,74 en 2015. Soit une baisse de 12,4%. La hausse des volumes n'a pas compensé l'effet de la baisse des prix. Le résultat avant impôt (EBITDA) ressort quant à lui à 12,7 milliards de dirhams en baisse par rapport aux 17,6 milliards réalisé en 2015.

OCP reste optimiste néanmoins, expliquant que "malgré les conditions de marché difficiles et un recul du chiffre d’affaires et de l’EBITDA à fin 2016 en comparaison avec l’année précédente, la rentabilité du groupe reste toujours parmi les plus élevées du secteur". Celle-ci est de 30% à fin 2016 contre une moyenne pour l’industrie beaucoup plus basse.

OCP en superforme à l'export

En attendant la reprise du marché, OCP poursuit son offensive commerciale à l'export. "Le redressement de la demande provenant d’Amérique latine, et plus précisément de l’Argentine et du Brésil, a stimulé les exportations, dont les volumes ont augmenté de 0,9 million de tonnes", est-il expliqué. Mais c'est sur le continent africain que OCP a réalisé la plus importante percée en 2016. En effet, les exportations vers le reste du continent ont augmenté de 70%, à en croire le groupe. Elles ont atteint 1,7 million de tonnes en 2016 contre un million de tonnes en 2015.

Cela s'explique en partie par les ventes de produits de spécialité. Ces derniers représentent 25% des exportations d’engrais en 2016, en hausse de 45% par rapport à l’année précédente. "Le chiffre d’affaires du groupe a bénéficié d’une diversification géographiquement sur les différentes régions clés, avec en particulier une part de marché significative sur certains marchés clés: 65% en Afrique, 29% en Amérique Latine et 46% en Amérique du Nord", avance le leader du phosphate.

13,3 milliards de dirhams d'investissements

En 2016, l’OCP a décaissé pas moins de 13,3 milliards de dirhams au titre de son programme de développement industriel. Ce montant couvre entre autres, l’augmentation de la capacité de la mine à Khouribga (18 millions de tonnes de roche à l'export), le lancement opérationnel de la seconde unité intégrée de fertilisants à Jorf Lasfar (JFC-2), et le lancement des opérations de séchage à Jorf Lasfar. Il est également question de la mise en service de la première unité de désalinisation à Jorf Lasfar.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss