essentiel

L'Algérie nomme un nouveau PDG à la tête de Sonatrach

Site pétrolier algérien. Crédit: AFP
L'Algérie nomme un nouveau PDG à la tête de Sonatrach
mars 20
17:01 2017
Partager

Le ministère de l'Energie algérien a nommé le 20 mars Abdelmoumen Ould Kaddour à la tête de l'entreprise publique pétrolière et gazière Sonatrach, qui assure 95% des recettes extérieures du pays.

Un nouveau PDG, le neuvième  en 17 ans, a été nommé lundi à la tête du géant pétrolier et gazier public algérien Sonatrach, a annoncé le ministère de l'Énergie. Abdelmoumen Ould Kaddour succède à Amine Mazouzi qui dirigeait Sonatrach depuis 2015, a précisé le ministère dans un communiqué transmis à l'AFP. Aucune explication n'a été donnée sur les raisons de ce changement à la tête d'un groupe crucial pour l'économie algérienne.

Les hydrocarbures rapportent à l'Algérie plus de 95% de ses recettes extérieures et contribuent pour 60% au budget de l'Etat. Le nouveau PDG de la Sonatrach est un polytechnicien, également diplômé du Massachusetts Institute of Technology.

Il avait dirigé dans le passé la société d'ingénierie pétrolière Brown and Root Condor (BRC), filiale de la Sonatrach et de la compagnie américaine de services pétroliers Halliburton. BRC avait été dissoute en 2007 après des soupçons de corruption dans des contrats obtenus en violation de la réglementation, selon le quotidien algérien El Watan.

Le nouveau PDG est considéré comme un proche de l'ancien ministre de l'Energie, Chakib Khelil, démis de ses fonctions en 2010 à la suite de soupçons de corruption au sein de son équipe. Chakib Khelil, visé par un mandat d'arrêt international émis par son propre pays puis finalement annulé, avait regagné en mars 2016 l'Algérie après plus de trois ans de fuite aux Etats-Unis.

Sonatrach a été secouée ces dernières années par une série de scandales financiers qui ont fait l'objet d'enquêtes en Algérie et à l'étranger. Le géant pétrolier a réalisé un chiffre d'affaires de 34 milliards de dollars en 2015, en baisse continue depuis les 63 milliards de dollars enregistrés en 2013.

L'Algérie produit 1,2 million de barils par jour (mb/j), correspondant à son quota fixé par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×