Maroc

A Dakhla, le Maroc veut séduire les Etats africains et les petits pays insulaires

Photo d'illustration. Crédit: DR
A Dakhla, le Maroc veut séduire les Etats africains et les petits pays insulaires
mars 16
18:06 2017
Partager

Le Forum Crans Montana, qui démarre le 17 mars, fera la part belle aux actions marocaines dans le domaine de l’agriculture et abordera la question du développement des relations avec les états insulaires, nombreux au sein de l’Assemblée générale des Nations unies.

À plus de 4.000 kilomètres des pentes enneigées de la station suisse de Crans Montana, le coup d’envoi du forum du même nom sera donné le 17 mars à Dakhla au cœur du Sahara marocain. Les deux principaux thèmes de l'édition 2017 sont l’agriculture et la sécurité alimentaire en Afrique, ainsi que la place qui doit être accordée aux états insulaires dans la coopération Sud-Sud. Des chefs d’État et responsables venant de plusieurs régions africaines, des Caraïbes, ou encore des îles du Pacifique sont attendus pour participer à cet événement.

Plan Maroc vert pour l'Afrique

La première partie du forum Crans Montana sera consacrée au thème de l’Agriculture et de la sécurité alimentaire en Afrique. Les discussions seront notamment axées sur les "stratégies et solutions pour la gestion durable de l’eau et des sols agricoles en Afrique". Les intervenants se pencheront notamment, lors du premier panel, sur l’expérience marocaine et sa potentielle application dans les pays africains. Une occasion pour le Maroc de promouvoir, une nouvelle fois, ses initiatives à l’échelle africaine et mettre en valeur les accords de partenariat signés avec plusieurs pays du continent lors des tournées royales.

Pour rappel, le Maroc avait présenté son initiative "Adaptation pour l’Agriculture en Afrique (AAA)" lors de la COP22 qui s’est tenue en novembre 2016 à Marrakech. Cette initiative a pour but d’accélérer le développement des projets agricoles africains. Cette déclinaison continentale du Plan Maroc vert (PMV) se concentre notamment sur les questions de la gestion des sols, du contrôle de l’irrigation, et de la gestion des risques liés au climat.

Lire aussi: COP22: Parlons peu, parlons "adaptation"

Lire aussi: African Action Summit: L'Afrique s'engage à lutter contre les changements climatiques

Toujours dans le domaine de l’agriculture, les discussions, dans le cadre du deuxième panel, seront consacrées aux "solutions innovantes pour le financement des petits agriculteurs". Pour rappel, l’agriculture solidaire et le financement des petits exploitants agricoles constituent des piliers du Plan Maroc vert. D'ailleurs, des stands consacrés au PMV ont été dressés dans le centre de conférence qui abrite le Forum Crans Montana.

Le troisième panel sera consacré à la question de l’assurance climatique, qui a fait l'objet de plusieurs accords et conventions signés en marge des tournées africaines de Mohammed VI. C'était notamment le cas lors de la visite royale au Rwanda, en octobre 2016, où un programme de coopération agricole entre les deux pays a été signé.

Ce programme a pour but de faire bénéficier les agriculteurs rwandais "de l’expertise acquise par le groupe Crédit Agricole du Maroc, la Mutuelle agricole marocaine d'assurances (MAMDA) et le groupe OCP en matière d’intégration des petits agriculteurs dans les systèmes de financement, d’assurance multirisque".

Un accord du même type a été signé par le président du directoire de la MAMDA, Hicham Belmrah et le directeur général de la Société nationale tanzanienne d’assurance, Sam Kamanga lors de la visite royale en Tanzanie, en octobre 2016

Lire aussi: Le Maroc et le Rwanda signent quatre conventions de partenariat agricole

Lire aussi: Tournée royale en Afrique de l’Est : 22 accords signés entre le Maroc et la Tanzanie

La coopération avec les états insulaires

Le forum fera également la part belle aux petits états insulaires (SIDS) et à leur place dans la coopération Sud-Sud. Un thème qui explique sans doute la présence des ministres des Affaires étrangères de la Jamaïque, d’Antigua-et-Barbuda, ou encore de Sainte-Lucie à Dakhla. Notons que l’arrivée du président du Vanuatu dans la perle du Sud est attendue.

Lire aussi: Les Îles Fidji sollicitent l'assistance du Maroc pour l’organisation de la COP 23

Le forum se penchera notamment sur le processus d’intégration mondiale des états insulaires, le développement de la coopération internationale avec les SIDS, ainsi que la mise en place de liens entre les Caraïbes, l’Afrique et les océans Pacifique et Indien.

À l’issue de la COP22, ce sont les Îles Fidji qui ont été désignées comme organisateurs de la COP23. Pour des raisons logistiques, c'est à Bonn (Allemagne) que l'Etat insulaire organisera la prochaine grand-messe internationale du climat. En janvier 2017, Inia Seruiratu, champion fidjien du climat, avait sollicité l’aide du Maroc pour l’organisation de la conférence onusienne lors d’une rencontre avec la ministre de l’Environnement Hakima El Haite.

Consacrer une partie des débats du Forum Crans Montana aux SIDS est tout sauf un hasard si l’on se fie aux propos accordés par un diplomate marocain à TelQuel en octobre dernier. "C’est en partie grâce à nos relations avec les pays du Pacifique, et leur vote à l’Assemblée générale de l'ONU que le Maroc a pu devenir membre du Conseil de sécurité en 2012", confiait cette source. En plus de leur présence au sein de l’Assemblée générale, les pays du Pacifique et ceux des Caraïbes sont également très actifs au sein de la quatrième commission de l’ONU qui traite, entre autres, du dossier du Sahara.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×