Maroc

Exclusif: le système Trappist-1 pourrait abriter une huitième planète

Crédit : NASA/JPL-Caltech/R. Hurt (IPAC)
Exclusif: le système Trappist-1 pourrait abriter une huitième planète
mars 14
16:41 2017
Partager


Les scientifiques à l'origine de la découverte de Trappist-1, un système abritant sept planètes potentiellement habitables, soupçonnent désormais l'existence d'une huitième planète.

L'aventure scientifique continue. Les astrophysiciens internationaux, dont l'équipe marocaine de l'observatoire de l'Oukaimeden relevant de l'université Cadi Ayyad, à l'origine de la découverte du système Trappist-1, enregistrent une nouvelle avancée qui sera bientôt publiée dans la prestigieuse revue Nature.

Le directeur de l'observatoire de l'Oukaimeden, Zouhair Benkhaldoune nous annonce avoir obtenu "de nouvelles données sur l'orbite de la septième planète du système Trappist-1 qui présagent l'existence d'une huitième planète". Les équipes internationales à l'origine de la découverte de ce système qui comprend sept planètes potentiellement habitables ont "travaillé d'arrache-pied pour envoyer ces conclusions le 11 mars", ajoute-t-il. Il a fallu 60 heures à 32 scientifiques, dont 14 travaillaient en temps réel, pour boucler l'article scientifique.

Les scientifiques ont obtenu de nouvelles informations du satellite Kepler, géré par les agences spatiales américaine et européenne (Nasa et Esa). "L'étude de l'orbite et du mouvement de la septième planète nous permet de formuler cette hypothèse par déduction", explique-t-il. Comprenez: la huitième planète n'a pas été observée stricto sensu, mais les données recueillies suggèrent qu'elle existe.

Que signifie cette nouvelle découverte? "Elle nous permet de mieux comprendre le fonctionnement du système Trappist-1, car l'existence d'une huitième planète signifie qu'elle va contraindre les sept autres planètes dans leur orbite et leur mouvement", nous explique encore le directeur de l'observatoire de l'Oukaimeden. La seule information dont on dispose à coup sûr à ce stade sur cette huitième planète est qu'elle se trouve "dans une zone moins favorable à l'habitabilité", nous assure-t-il.

Le 22 février, tout le microcosme de scientifiques et de passionnés d'astronomie avait le regard tourné vers la Nasa, qui annonçait une découverte majeure dans le domaine des exoplanètes, c'est-à-dire les planètes orbitant autour d'une étoile autre que le soleil. Une équipe de chercheurs internationaux, menée par des Belges et comprenant des scientifiques marocains de l'observatoire de l'Oukaimden, avait découvert un système de sept planètes potentiellement habitables, à 40 années-lumière de la terre.

Lire aussi: Exclusif. Comment des Marocains ont contribué à la découverte de planètes habitables

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×