Economie

Transports: ce qui va changer au niveau de la région Casa-Settat

Transports: ce qui va changer au niveau de la région Casa-Settat
mars 11
09:31 2017
Partager

RER, Busway, autoroute de contournement... Le plan de développement régional de Casablanca-Settat consacre 46 milliards de dirhams aux problématiques de transport.

Parmi les plus grands chantiers qu'entreprend le président de la région Mustapha Bakkoury dans le cadre du nouveau Plan de développement régional (PDR), la transformation du schéma de transport figure en bonne place. La région compte investir plus de 46 milliards de dirhams dans des projets de mobilité. En incluant les projets programmés avant l’élaboration du  PDR (Plan de développement régional), l’enveloppe des investissements grimpe à 73 milliards de dirhams. Qu’ont prévu les élus pour améliorer le transport des citoyens ?

Il y existe à ce jour deux plans dont la mise en oeuvre est prévue pour deux échéances différentes: 2023 et 2030. L'objectif est de mettre en place "un réseau de transport moderne, intégré, et multimodal" qui accompagnera "le développement rapide et de la région", précise le rapport du PDR. Concrètement, le schéma du transport propose un réseau public qui constituera la base. D'un côté, il y a réseau routier sous une forme circulaire ayant pour objectif de supprimer les embouteillages et réduire la centralité de la ville. D'un autre, le plan prévoit un réseau ferroviaire adoptant un tracé en "E" (voir image ci-dessous) ayant pour objectif de relier les différents pôles de la région.

trans 1

Des bus à haut niveau de service d'ici 6 ans

Les élus proposent ainsi de renforcer le réseau de transport public à travers le déploiement des lignes de bus à haut niveau de service (BHNS). L'idée est de relier à terme ce réseau BHNS avec celui du tramway. Un projet de bus régionaux entre Benslimane, Mohammedia, Berrechid, Settat, El Jadida et Sidi Bennour est également envisagé pour un montant de 8,8 millions de dirhams.

Cependant, le projet qui accapare la part de lion dans le nouveau plan de transport est bien celui des lignes de RER. D’ici 2023, il est prévu de construire une ligne reliant l’aéroport de Mohammed V, Casa Finance City, et le port de Casablanca pour la modique somme de 13 milliards de dirhams. Une extension de cette ligne est prévue en 2030, lui permettant de desservir Mohammedia et Benslimane et d’aller de Casa Finance City à El Jadida en passant par Sidi Rahhal.

trans 2

Une autoroute de contournement pour Casa

Le plan prévoit par ailleurs, un important volet routier. Plusieurs projets routiers sont proposés à horizon 2023. Le premier concerne la création d'une voie de contournement à l'extérieur de Casablanca. Elle passera par Bouznika, Benslimane, Mohammedia, Médiouna pour arriver à Sidi Maarouf (le point 1 sur le carte). Ce tronçon stratégique permettra de réduire la pression sur la circulation au sein de Casablanca et apportera un nouvel itinéraire au transport de marchandises.

Le deuxième projet concerne la requalification du rôle des routes A3 et A5, désignées par le point 3 sur la carte, en tant que grands boulevards urbains et la redirection du trafic stratégique vers la nouvelle autoroute de contournement. Parmi les projets proposés figure également la rénovation de la route N1 (point 2 sur la carte) et des routes régionales R316 et R302 (point 4 sur la carte). La présidence de la région prévoit par ailleurs, l'élargissement de l'autoroute A5 reliant le sud de Casablanca et El Jadida pour offrir une liaison stratégique nord-sud de la région tout au long de la côte sans passer par Casablanca. trans 3

Le plan de développent de la région Casablanca-Settat prend en considération les projets déjà entamés, notamment les lignes de tramways, pour un montant de 16 milliards de dirhams. En attendant la concrétisation de tous ces projets, Casablanca et sa région seront un grand chantier à ciel ouvert.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss