Maroc

Un rapport officiel détaille le profil des prisonniers marocains

Prison de Ain Sbaa - crédit : Yassine Toumi
Un rapport officiel détaille le profil des prisonniers marocains
mars 09
12:52 2017
Partager

Le nombre de prisonniers marocains est en augmentation constante, tout comme le recours à la détention préventive. 74.000 personnes peuplent les prisons marocaines, dont près de 40% en détention provisoire.

La délégation générale à l'administration pénitentiaire (DGAPR) a publié son rapport d'activité pour l'année 2015. On y retrouve notamment les statistiques sur les établissements et la population carcérale marocaine. Ces dernières donnent une image précise du profil des prisonniers, des motifs de condamnation ou encore de l'état des procédures judiciaires à travers le royaume.

Le rapport de la DGAPR est publié quelques semaines après celui de l'Observatoire marocain des prisons, qui alertait sur l'état de surpopulation des prisons marocaines.

Lire aussi: La surpopulation carcérale gangrène les prisons du Maroc

En 2015, la population carcérale au Maroc a atteint 74.000 personnes, dont environ 30.000 sont en détention préventive et en attente d'un jugement. Un chiffre qui recoupe celui annoncé par l'Observatoire marocain des prisons qui estimait que 40% de la population carcérale est constitué de prévenus en attente de jugement. Le ministère de la Justice avait émis une circulaire en avril 2016 pour limiter le recours à ce mode de détention. Plus de 100.000 personnes ont été condamnées à des peines avec sursis.

 

L'état d'avancement des procédures montre par ailleurs que seuls 57,46% des prisonniers le sont en vertu d'un jugement définitif. 15,57% d'entre eux sont toujours en attente d'un jugement en première instance.

Sans surprise, l'écrasante majorité de la population carcérale est masculine. Plus des deux tiers des prisonniers marocains sont âgés de 21 à 40 ans. Moins de 2% d'entre eux sont mineurs.

Les prisonniers viennent en majorité d'un milieu urbain, puisque celui-ci représente 67% des effectifs. Les grandes villes fournissent le gros du contingent des prisons.

On note que moins d'une condamnation sur cinq concerne les crimes contre les personnes. Par ailleurs, la longueur des peines est dans son immense majorité inférieure à deux ans. La perpétuité et la peine de mort, qui sont les plus fortes peines, s'appliquent quant à elles à moins de 2% de la population carcérale.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss