Maroc

Mines défaites et politiciens sous le choc au domicile d'Abdellatif Merdas

Le domicile d'Abdellatif Merdas. Crédit: Yassine Toumi
Mines défaites et politiciens sous le choc au domicile d'Abdellatif Merdas
mars 08
16:18 2017
Partager

Le meurtre du député Abdellatif Merdas a créé un choc mardi soir. Atteint de trois balles devant son domicile, il laisse derrière lui un parti et une famille en émoi.

L'ambiance est lourde ce 8 mars au domicile d'Abdellatif Merdas où se tenait un rassemblement en mémoire du député de l'Union constitutionnelle (UC), abattu par balles dans la soirée du 7 mars. Parmi la foule d'anonymes qui s'est rendue dans la villa cossue du défunt sise au quartier Californie, à Casablanca, on reconnait notamment l'état-major de son parti. Un peu sonnés, Mohamed Sajid, Abdellah Firdaous ou encore Mohamed Joudar étaient accompagnés de nombreux autres militants du parti au cheval .

Mohamed Sajid. Crédit: Yassine Toumi

Mohamed Sajid lors du rassemblement au domicile d'Abdellatif Merdas. Crédit: Yassine Toumi

Mohamed Joudar nous confie s'être "rendu sur place juste après le drame. Il y avait déjà les éléments de la police scientifique et technique. C'est un vrai choc, c'est la première fois qu'une telle chose arrive dans l'histoire du pays". Le défunt intervenait encore la veille au sein du Conseil de la région Casablanca - Settat, à l'occasion de l'adoption du Plan de développement régional.

Originaire de Ben Ahmed, dans la province de Settat, Abdellatif Merdas était député de la circonscription Settat-Ben Ahmed dont il a présidé le Conseil communal de 2003 à 2009. Au parlement, il a notamment présidé la commission des secteurs sociaux à partir de 2012.

Au milieu des sommités de l'UC, une foule d'anonymes s'est rendue au domicile du défunt. Beaucoup viennent du fief électoral de ce dernier. Parmi eux, on croise d'ailleurs de jeunes élèves, camarades de classe de ses enfants, venus assister la famille du député avant l'enterrement prévu le 9 mars au cimetière Achouhada de Casablanca.

Les obsèques d'Abdellatif Merdas. Crédit: Yassine Toumi

Le domicile d'Abdellatif Merdas. Crédit: Yassine Toumi

Crédit: Y. Toumi

Crédit: Y. Toumi

Abellatif Merdas a effectué la majorité de sa carrière politique au sein du parti du cheval, dont il était membre du bureau politique. Mohamed Joudar se souvient d'un "vrai militant, un ami proche et un homme de convictions". Il déplore une "grande perte pour le parti".

La police judiciaire a déjà interpellé un suspect dans l'affaire du meurtre de l'élu. Il s'agit d'un jeune homme de 27 ans, connu des services de police pour avoir proféré des menaces à l'encontre du défunt par le passé. Du côté des militants et des cadres de l'UC, rien ne filtre sur le mobile du crime, mais on nous assure que " tout le parti est mobilisé avec ses amis, ses proches et sa famille".

Le domicile d'Abdellatif Merdas. Crédit: Yassine Toumi

Le domicile d'Abdellatif Merdas, le lendemain du drame. Crédit: Yassine Toumi

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×