Maroc

Al Hoceima: des milliers de manifestants dénoncent l'arrestation de jeunes pour vandalisme

Crédit : AFP
Al Hoceima: des milliers de manifestants dénoncent l'arrestation de jeunes pour vandalisme
mars 06
18:24 2017
Partager

Des milliers de personnes ont défilé dans les rues d'Al Hoceima le 5 mars pour demander la libération des personnes arrêtées et suspectées de vandalisme et pour faire entendre leurs revendications relatives à l'affaire Mouhcine Fikri.

La ville d'Al Hoceima est en ébullition. Plusieurs manifestants ont protesté le 5 mars contre une série d'interpellations survenues après des actes de vandalisme perpétrés en marge du match de football qui a opposé le Chabab Rif Al Hoceima (CRA) et le Wydad de Casablanca (WAC). Cette "marche spontanée" a rassemblé des milliers de personnes, selon Ali Belmeziane, président de la section locale de l'Association marocaine des droits humains (AMDH).

Les manifestants ont appelé à la libération des jeunes qui ont été arrêtés pour vandalisme. Les rassemblements, initiés par les familles de ces derniers, ont débuté dans la matinée, devant la Cour d'appel d'Al Hoceima. Selon Ali Belmeziane, 12 supporters du CRA, dont un mineur, ont été arrêtés par les forces de l'ordre. Quatre supporters du WAC ont aussi été arrêtés. "La foule a grossi et les manifestants ont pris la direction du tribunal de première instance avant qu’une marche massive ne soit organisée", explique le président de la section Al Hoceima de l’AMDH.

Comme à l'occasion de beaucoup de manifestations organisées dans la ville au cours des dernières semaines, Mouhcine Fikri, le grossiste en poissons mort broyé par le mécanisme d'une benne à ordure en octobre, s'est invité dans les slogans brandis par les protestataires.

Lire aussi: Affaire Mouhcine Fikri: la police disperse pour la première fois un sit-in à Al Hoceima

Nasser Zefzafi, leader des protestations de soutien à Fikri, a pris la parole au milieu de la foule pour demander, entre autres, le déferrement de toutes personnes impliquées dans l'affaire, dont le procès a été ajourné au 14 mars. Le militant a aussi réclamé des comptes à Aziz Akhannouch, en sa qualité de ministre de l'Agriculture. Zefzafi a également demandé des explications concernant la mort non élucidée "de cinq personnes brulées dans une banque en 2011 en marge des protestations du mouvement du 20 février".

Al Hoceima s'est embrasée le 3 mars suite à des affrontements entre supporters du WAC et du CRA. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) évoque d'importants dégâts matériels, dont l'endommagement de cinq autocars et la destruction de dix véhicules particuliers.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss