Culture

Delacroix et Monet vont être accueillis à Rabat d'ici 2020

Fantasia ou Jeu de la poudre, devant la porte d'entrée de la ville de Méquinez, 1832 (Musée du Louvre).
Delacroix et Monet vont être accueillis à Rabat d'ici 2020
mars 05
18:57 2017
Partager

Alors que l'exposition Pablo Picasso commence le 28 avril à Rabat, Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées,  a entamé des discussions pour en accueillir deux autres sur Delacroix et Monet d'ici 2020.

L'exposition consacrée à Pablo Picasso commence le 28 avril à Rabat, a confirmé Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées. "C'est la première fois qu'une exposition d'une telle ampleur est organisée dans le Monde arabe et en Afrique avec des toiles, des dessins, des gravures et des sculptures, qui vont être présentés au-delà de la Méditerranée", a-t-il dit à la MAP le 5 mars. Il a révélé que cette exposition comporte une des premières œuvres exécutées par Picasso à l'âge de 16 ans et sa dernière toile, huit jours avant sa mort.

Lire aussi : Picasso s’invite au Musée Mohammed VI de Rabat en 2017

Delacroix et Monet bientôt à Rabat

Le président de la Fondation nationale des musées a rencontré plusieurs directeurs de musées français. Il s'est alors mis d'accord avec la directrice générale du musée national Eugène-Delacroix, Dominique de Font-Réaulx, afin d'organiser une exposition intitulée "Le retour de Delacroix au Maroc" en 2020 à Rabat. "Il s'agit d'un événement extrêmement important parce que Delacroix était l'ambassadeur de la lumière et de la couleur au Maroc au 19e siècle et avait nourri les impressionnistes de l'époque", a-t-il précisé.

Une exposition qui sera la bienvenue, alors qu'Eugène Delacroix a voyagé six mois au Maroc en 1832 en compagnie de l'ambassade française et de son diplomate. Parti de Toulon, il avait visité Tanger et Meknès, où il avait rencontré le sultan Moulay Abderrahmane.  Aujourd’hui, le voyage marocain de Delacroix a contribué à sa renommée. Ses aquarelles, ses dessins et ses écrits ont marqué "l’histoire de l’art en ouvrant la voie aux orientalistes et au récit graphique", selon Alain Millot, directeur de l’Institut français de Meknès.

Lire aussi : Meknès rend hommage à Eugène Delacroix

Mehdi Qotbi a aussi négocié d'accueillir deux autres expositions avant celle de Delacroix. "L'idée d'une exposition sur Monet en 2019 à Rabat ainsi que d'une autre sur la modernité méditerranéenne avec les grands noms des 20e et 21e siècles, a été actée", a indiqué Mehdi Qotbi, qui a été également reçu par Patrick de Carolis, directeur du musée Marmottant Monet, ainsi que par Serge Lasvignes, président du centre Georges Pompidou et Bernard Blisténe, directeur du musée national d'Art moderne centre Georges Pompidou.

(Avec MAP)

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×