essentiel

Le Maroc vu par le média américain pro-Trump Breitbart

Crédits : capture d'écran de Breitbart.com
Le Maroc vu par le média américain pro-Trump Breitbart
mars 01
19:39 2017
Partager

Le site d'information politique conservateur américain Breitbart est le relais médiatique principal de la politique du président Donald Trump. Petit tour d'horizon sur la façon dont il traite l'actualité marocaine.

Terrorisme, niqab, migrants... Voilà le Maroc de Breitbart.com. Le site américain conservateur, dont les liens avec le président des États-Unis Donald Trump sont bien connus, pose un regard quelque peu stéréotypé sur l'actualité marocaine.

Aujourd'hui, le média est célèbre aux États-Unis pour avoir participé à la victoire de Donald Trump lors des dernières élections. Fondé en 2007 par le conservateur Andrew Breitbart, le média a été dirigé, depuis la mort de ce dernier en 2012, par Steve Bannon, ancien banquier chez Goldman Sachs. Ce dernier a renoncé à la direction du site d'information après avoir été nommé chef de la campagne présidentielle de Donald Trump en août 2016.

Depuis, le site en est devenu le relais médiatique, en opposition à l’administration Obama et aux démocrates. Parmi les grandes thématiques de campagne: la migration. L'un des nombreux thèmes à travers lesquels des pays comme le Maroc sont évoqués.

Migrations et pauvreté

Le dernier article en date, "La Suède construit un orphelinat au Maroc pour déporter les enfants de la rue", date du 10 février dernier. Le journaliste rapporte que les gouvernements suédois et allemand travaillent ensemble à la construction de deux orphelinats au Maroc pour renvoyer les migrants marocains mineurs qui "vivent dans les rues de Stockholm et d'autres villes" en Suède. Contactées par Telquel.ma, les ambassades des deux pays au Maroc disent ne pas être au courant d'un tel projet. D'ailleurs, lorsqu'on passe le site sous le joug des Décodex du journal en ligne Le Monde, le verdict est clair : "un site Internet américain de droite extrême qui relaie régulièrement des informations fausses (..). Ce site peut être régulièrement imprécis, ne précisant pas ses sources et reprenant des informations sans vérification".

Capture d’écran 2017-03-01 à 16.30.01

Capture d'écran du site Breitbart.com

Mais au-delà de l'exactitude de l'information, la thématique elle-même est révélatrice d'une certaine vision politique portée par le président conservateur. Celle du migrant marocain qu'il faut "expulser/déporter" (deport en anglais). Un lexique en phase avec la politique migratoire prônée par Donald Trump qui, quelques semaines après sa prise de pouvoir, a signé un décret anti-immigration, communément appelé le "muslim-ban", qui interdit aux réfugiés et aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane d'entrer sur le territoire américain.

"Terreur islamique"

La thématique la plus récurrente est celle du terrorisme. D'ailleurs, lorsqu'on tape "morocco" dans le moteur de recherche du site, les articles traitant de ce sujet sont largement dominants: démantèlement de cellules terroristes, jihad, radicalisation des imams...

Dans un article intitulé "Compte-rendu de Salon: les jeunes musulmans demandent pourquoi les musulmans sont considérés comme les pires par les Américains", publié le 27 décembre 2015, le site donnait un avis décomplexé sur la question. Encore une fois, l'article démarre ainsi : "Salon.com [un webzine progressiste américain, NDLR] semble incapable de comprendre pourquoi tant d'Occidentaux ont peur de la nature de l'islam".

Photo d'illustration de l'article "Compte-rendu de Salon : les jeunes musulmans demandent pourquoi les musulmans sont considérés comme les pires par les Américains"

L'auteur rappelle d'abord qu'un sondage de 2006 (dont il ne donne ni le nom ni la source) montrait que "68% des Marocains approuvaient les attaques terroristes contre les troupes américaines en Irak, 61% supportaient celles en Afghanistan et 76% voulaient l'application stricte de la charia dans tous les pays". Il explique ensuite, de manière anaphorique, pourquoi une partie des Occidentaux doit légitimement craindre les musulmans: "Peut-être parce qu'en 2015, 32.700 personnes ont été tuées par des attaques terroristes (...) et la plupart de ces assassinats venaient de la terreur islamique (...) Peut-être parce que les immigrés musulmans en Europe ont causé une flambée de la criminalité et la plupart de ces immigrés musulmans sont des Franco-Marocains".

Autant de considérations et de chiffres (pas toujours vérifiés ni vérifiables) qui appuient, aujourd'hui, la vision politique de Donald Trump au sujet de l'immigration et du terrorisme.

Stéréotypes et visions folkloriques

Burqas, barbes et djellaba... La représentation iconographique des Marocains est elle aussi très stéréotypée, et n'a souvent rien à voir avec le sujet.

Photo d'illustration de l'article : "La France et le Maroc annoncent une coopération pour lutter contre le terrorisme"

Photo d'illustration de l'article : "La France et le Maroc annoncent une coopération pour lutter contre le terrorisme"

C'est le cas de cette photo qui illustre l'article publié le 30 mai 2015 : "La France et le Maroc annoncent une coopération pour lutter contre le terrorisme". Au contraire de ce que dit le contenu du papier, ces trois personnes n'ont aucun lien avec le terrorisme. Il s'agit en fait de Lies Hebbaj qui avait été accusé à la fois de polygamie et de viol avant d'être blanchi par la justice française. En illustrant un article sur le terrorisme par un homme en djellaba et deux femmes en burqa, qui n'ont en plus rien à voir avec les problématiques terroristes, Breitbart fait encore une fois l'amalgame entre terrorisme et religion musulmane et ne s'en cache pas.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×