essentiel

Cornes de gazelle, thé, et tech au stand Maroc du Mobile World Congress

Cornes de gazelle, thé, et tech au stand Maroc du Mobile World Congress
février 28
14:12 2017
Partager

Il n'y avait pas que Samsung, Huawei, ou Sony au Mobile World Congress. Le Maroc était bien là, représenté par quelques sociétés promues par Maroc Export.

Au milieu du stand du Canada et de la Corée du Sud, le drapeau rouge et vert surplombe le stand de six petits blocs mis en place par Maroc export. Le thé et les pâtisseries sont bien là pour accueillir clients potentiels et curieux. Objectif: promouvoir les entreprises marocaines qui travaillent dans le secteur des technologies mobiles et profiter de la force de frappe du Mobile World Congress. Cette année, une dizaine d'entreprises ont fait le déplacement (Accent, SEM, Scomm, Dial technologies, Virgo Ingecys, Hope 3k, Aramobile).

Le (seul) fabricant marocain de smartphones et tablettes, Accent, y occupe une place centrale où l'on peut découvrir le dernier téléphone de la marque le Pearl A6.

Crédit: ZC

Le stand Accent. Crédit: ZC

Autour, plusieurs sociétés qui offrent des solutions dans le software. Les Marocains sont là pour chercher l'inspiration en découvrant les dernières technologies, mais aussi pour nouer des partenariats business ou chercher des clients.

maroc-mWC4 maroc-mwc33

"Le Marché marocain est très petit. Nous avons besoin d'exposer nos innovations et de chercher des opportunités", nous résume Abdellah Mouhou d'Aramobile, entreprise spécialisée dans le développement d'applications. Sa société a développé une application pour une chaîne de télévision nationale, mais aussi Abaplanet, une appli de soutien éducatif aux personnes souffrant d'autisme, développée pour le compte d'une association marocaine.

Aramobile, mais aussi Hope3K avec laquelle elle partage son stand, sont là principalement pour trouver des opportunités pour s'exporter. "Nous sommes en retard par rapport au marché international en termes de smart cities, mobile payment, etc.", regrette encore Abdellah Mouhou. Convaincu que l'avenir appartient à la réalité virtuelle, il explique que pour l'heure ce sont surtout les clients étrangers qui en sont friands. "Nous avons développé une solution basée sur la réalité augmentée pour un client allemand. Au Maroc, il n'y a pas encore d'engouement pour la technologie auprès des professionnels", dit-il,  impressionné par l'avancée en la matière et ce qui a été proposé autour de cela pendant le salon.

Ingecys Télécom, société spécialisée dans les solutions software pour l'infrastructure réseau, est elle aussi à Barcelone pour nouer des partenariats. L'entreprise collabore avec les opérateurs télécoms et les géants de l'infrastructure réseau comme Huawei au Maroc et dans des pays subsahariens francophones. Son objectif est de "renforcer la présence à l'international en rencontrant des clients et des fournisseurs potentiels", nous confie Hamad Chafai, directeur général. Ingesys a développé une solution de gestion de la qualité réseau simplifiée, destinée aux ingénieurs qui testent le réseau sur le terrain. Des solutions plus étendues existent et sont développées par des géants mondiaux, mais la société marocaine mise sur le "feeling utilisateur". "Nous ne concurrençons pas les géants qui ont des solutions complètes, mais compliquées et détaillés", nous explique Youssef Drissi El Maliani, directeur technique. C'est un peu à l'image du stand du Maroc: une présence modeste, mais qui a au moins le mérite d'exister et de mettre en avant les technologies développées par des entrepreneurs marocains.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss