Economie

Banque islamique: CIH n'attend plus que le feu vert de la Banque centrale

Ahmed Rahhou, Président directeur général de CIH Bank. Crédit : Yassine Toumi.
Banque islamique: CIH n'attend plus que le feu vert de la Banque centrale
février 26
12:08 2017
Partager

Lors de la présentation des résultats annuels le 24 février, Ahmed Rahhou, PDG de CIH Bank a dévoilé que son projet de banque islamique n'attendait plus que l'aval de la Banque centrale pour démarrer.

"Nous n'attendons plus que la publication au bulletin officiel pour démarrer notre activité", annonce avec satisfaction Ahmed Rahhou ce 24 février. Le PDG du Crédit immobilier et Hotelier (CIH Bank) a ainsi saisi l'occasion de la présentation de ses résultats annuels pour annoncer le lancement imminent d'Umnia Bank, la branche de CIH spécialisée dans la finance participative, aussi dite finance islamique. "Le dossier a été transmis cet après-midi à la Banque centrale", a précisé Ahmed Rahhou.

CIH figurait en effet dans la liste des cinq établissements bancaires ayant obtenu en janvier l'agrément de Bank Al-Maghrib pour le démarrage de l'activité de banque islamique. La filiale CDG n'a pas perdu de temps. Pour son projet de banque participative, CIH s'est associée à CDG et à la Qatar International Islamic Bank.

Lire aussi: Bank Al-Maghrib délivre cinq agréments pour la création de banques participatives

Lire aussi: Banques islamiques: le CIH fait équipe avec Qatar international islamic bank

Avec le lancement d'Umnia Bank, CIH  affirme son ambition d'élargissement du périmètre de ses activités de CIH Bank. Interrogé sur le choix du nom de sa nouvelle filiale, Ahmed Rahhou a expliqué que sa banque misait sur "la satisfaction des attentes".  "Le but est d'être présents dans toutes les grandes villes du Maroc. C'est une banque à vocation nationale qui sera présente partout", a déclaré le PDG, sans donner de précision sur le nombre d'agences envisagées à terme, ni même sur la cadence d'ouverture.

CIH Bank a néanmoins confirmé au cours de sa conférence l'expansion de son réseau d'agences. 14 nouveaux bureaux ont été ouverts en 2016, portant à 257 le nombre total de ses agences à travers le royaume. La direction de la banque entend ainsi miser davantage sur les services de proximité.

Les dépôts et les crédits en hausse

Durant la conférence, Ahmed Rahhou a relevé que "l'année 2016 a été un peu compliquée" pour le secteur bancaire en général. Malgré cela, CIH s'en sort bien, note son PDG. Les dépôts de la clientèle ont ainsi totalisé 3, 3 milliards de dirhams, en hausse de 13,4% par rapport à 2015. Ils ont été principalement portés par les dépôts à vue (+15,6%).

Par ailleurs, "les encours des crédits à la clientèle se situent à 36,7 milliards de dirhams, en progression de 8,8%, grâce à la croissance des crédits non immobiliers de 23,8% et des crédits immobiliers de 3,9% par rapport à 2015", note CIH dans un communiqué.

Résultat net en baisse

CIH présente un bilan consolidé à 47,9 milliards de dirhams (+6,7%), avec une marge nette d’intérêt en hausse de 1,7%. Son produit net bancaire consolidé ressort à 1 847,2 millions de dirhams (+3,2%). Une croissance principalement portée par les performances de sa filiale Sofac, spécialisée dans le crédit à la consommation (+17,2%).

Du fait de l’évolution du coût du risque, le résultat d’exploitation consolidé ressort à 635,6 millions de dirhams et le résultat net part du Groupe ressort à 434,5 millions de dirhams, en baisse de 85 millions de dirhams.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss