essentiel

Démantèlement d'un réseau majeur de traite humaine entre le Maroc et l'Espagne

Crédit : AFP
Démantèlement d'un réseau majeur de traite humaine entre le Maroc et l'Espagne
février 15
11:55 2017
Partager

Les forces de sécurité marocaines et espagnoles ont démantelé "l’un des plus importants réseaux d'immigration clandestine et de trafic d’êtres humains", annonce la police nationale espagnole le 14 février.

L'opération a impliqué des éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et de la police nationale espagnole. Elle a été menée en deux phases, dont la première en territoire espagnol s’est soldée par "l’arrestation de sept personnes d’origine nigériane membres d’une bande spécialisée dans l’exploitation sexuelle de femmes", précise la MAP, citant un communiqué de la police espagnole. Au total, 10 suspects ont été interpellés.

D'après l'agence de presse espagnole Europa Press, l'enquête a été lancée en août 2015, après la découverte de l’une des victimes de la traite à laquelle se consacrait le réseau. Âgée de 16 ans et de nationalité nigériane, elle a été retrouvée dans un centre pour mineurs de Sebta. Elle a mis la police sur la piste d'une organisation "fortement implantée" dans la province d'Alicante (sud-est de l'Espagne). Les premières arrestations ont eu lieu dès le mois d'avril 2016, précise la même source.

L'enquête a permis d'établir que les autres membres de l'organisation étaient chargés du recrutement des jeunes filles exploitées. Certaines d'entre elles étaient kidnappées, et acheminées clandestinement par la route jusqu'au Maroc.

Selon la MAP, le réseau démantelé était aussi "responsable de la grande majorité des opérations de trafic illégal de migrants à travers le détroit durant les dernières années". Europa Press précise que l'organisation "contrôlait la quasi-totalité des pateras [les embarcations de fortune dans lesquelles s'entassent les candidats à l'immigration clandestine vers l'Europe, NDLR] qui ont traversé en direction de l'Espagne depuis 2008".

L'un des pontes du réseau est présenté comme "l'un des membres les plus influents de la communauté nigériane au Maroc" était connu des renseignements marocains et espagnols comme "un trafiquant notoire de personnes". Il aurait personnellement supervisé une quarantaine de voyages en pateras depuis le Maroc.

Avec agences

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss