Economie

Samir: le syndic publie un avis à manifestation d’intérêt

La raffinerie de la Samir, à Mohammedia. Crédit : Yassine Toumi.
Samir: le syndic publie un avis à manifestation d’intérêt
février 08
10:36 2017
Partager

Tous les investisseurs intéressés par les actifs de la raffinerie Samir ont 30 jours à partir de ce mercredi 8 février pour soumettre leurs offres.

Ce mercredi 8 février, le syndic chargé de la liquidation judiciaire de la Samir est passé à la vitesse supérieure. Il a publié un avis à manifestation d'intérêt en vue de la cession de la totalité des actifs du seul raffineur du pays. Tous les investisseurs intéressés par les actifs de la Samir sont tenus de déposer leur offre dans un délai de 30 jours. Les dossiers seront sélectionnés sur la base de critères stricts.

Il est ainsi demandé aux investisseurs de présenter un "business plan (prévisions d'activité et de financement) pour les cinq prochaines années, ainsi que les perspectives d'emploi justifiées par l’activité considérée, et une synthèse mettant en exergue la valeur ajoutée économique, sociale, environnementale et financière attendue de cet investissement", peut-on lire sur l'avis relayé par les médias. Le dossier doit bien évidemment comporter l'offre financière, la date effective de la réalisation de la cession ainsi que les garanties d'exécution de l'offre.

Lire aussi :Samir: Une offre de rachat de 31 milliards de dirhams

Toutes les informations qui ont circulé dernièrement sur d'éventuelles offres soumises au syndic seront clarifiées au cours des 30 prochains jours. Pour rappel, le syndic nous avait confié le 28 décembre dernier avoir reçu une offre estimée à 31 milliards de dirhams de la part d'un repreneur dont il a refusé de communiquer l'identité. Nos confrères d'Alyaoum24 ont révélé l'existence d'une seconde offre soumise par la société Anglo Energy d'une montant de 31,5 milliards de dirhams. L'expertise a estimé la valeur des actifs de la société à 21 milliards de dirhams selon L'Économiste qui s'en fait l'écho dans son édition du 8 février.

Selon les informations que TelQuel a pu récolter ces derniers mois, la raffinerie, dont l’outil de production est fortement convoité, intéresse certains étrangers. C’est notamment le cas de la société publique azerbaïdjanaise Socar. L'entreprise asiatique, qui figure parmi les cinquante plus importantes compagnies pétrolières au monde, a lancé une due diligence pour étudier l’opportunité d’investissement et s’assurer de la viabilité de l’outil de production.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss