Culture

Ce que nous réserve le cru 2017 du salon du livre de Casablanca

L'espace détente émirati. Crédit: Yassine Toumi
Ce que nous réserve le cru 2017 du salon du livre de Casablanca
février 07
19:27 2017
Partager

De la poésie amazighe, des contes d'Amérique latine, des lectures de la revue Souffles... Florilège de ce qui vous attend lors de l'édition 2017 du SIEL.

Le Salon international de l’édition et du livre (SIEL), qui se tient du 10 au 19 février à la Foire internationale de Casablanca, met à l’honneur cette année les onze pays de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). Si vous vous ennuyez des circuits habituels entre les stands, nous vous proposons une sélection (non exhaustive) de rendez-vous à ne pas manquer.

La rétrospective: El Maleh célébré au SIEL

Le SIEL fête cette année le centenaire de la naissance de l’intellectuel et fervent militant Souiri Edmond Amran El Maleh. À l’occasion, le conseiller royal André Azoulay, l’écrivain et poète Hassan Nejmi, et Myriem Khrouz, secrétaire générale adjointe de la Fondation Edmond Amran El Maleh, discuteront de l'ensemble de l’œuvre de cet auteur chevronné. Le 10 février à la salle Edmond Amran El Maleh à 17h

Investigation: Au cœur de la radicalisation

Les journalistes Hicham Houdaifa et Mohamed Samouni présentent "radicalisations: Un mal aux multiples visages", un livre-enquête sur les différentes facettes de la brûlante actualité de la radicalisation au Maroc. Des manuels scolaires d’éducation islamique à la récente interdiction de la fabrication et de la vente de la burqa en passant par les Marocains de Daech, tout y passe.  Le 11 février au stand France à 11h

Lire au Maroc: error 404

Pour comprendre les problématiques existentielles liées à la lecture et aux livres au Maroc, tendez l’oreille. L’auteure et journaliste spécialisée Kenza Sefrioui schématise ces grandes problématiques à travers "Le livre à l’épreuve".  Le 11 février au stand France à 14h30

CEEAC: la culture à l’ère postcoloniale

Comment les créateurs d’Afrique centrale pensent-ils le rapport au soi et à l’autre? C’est l’idée que discuteront Suzana Micue Obama Eyang et Estanislao Medina Huesca, venus de Guinée Équatoriale. Le 12 février à la salle Ibn Battuta à partir de 18h30

Contes: latina style

Si vous voulez rêver et vous transporter outre-Atlantique, prenez place lors de la séance de lectures de contes d’Amérique latine organisée par le Groupe des pays d'Amérique latine et des Caraïbes (Grulac). Durant la même matinée vous aurez l’occasion d’écouter Beatriz Montero, écrivaine et interprète de contes pour enfants parler des secrets de l’art de raconter des contes. Le 14 février au Stand de l’Espagne à partir de 10h30

Poésie amazighe: dans l’intimité de Hassan Aourid

L’ancien historiographe du royaume Hassan Aourid se livre dans "Ce que dit le Roseau/ May day ttini uyannin", un recueil de 93 poèmes écrits en amazigh et traduits en français. Il y aborde la période d'avant son passage au collège royal (il a fait ses études avec Mohammed VI), ses origines, ses amours et ses blessures. Le 16 février à la salle Ibn Battouta à partir 12h30

Magazine Souffles : des poètes et des lectures

Pour sortir du format classique des conférences littéraires, une séance de lecture de l’emblématique revue culturelle Souffles sera organisée par le ministère de la Culture et la Fondation Abdellatif Laâbi. Les textes seront lus, entre autres, par les poètes Mostafa Nissabouri, Abdellatif Laâbi ou encore la plasticienne Touda Bouanani. Le 18 février à la salle Afrique à partir de 18h30

Hommage à Gonzalo Rojas : 100 ans après

Que vous connaissiez ou pas le poète chilien Gonzalo Rojas, nous vous recommandons vivement "Al fondo de todo duerme un caballo" un documentaire sur un des plus grand poète du Chili (décédé en 2011). Le 18 février à la salle Edmond Amran El Maleh à partir de 18h. 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss