Maroc

Casablanca désormais mieux protégée des crues de l'Oued Bouskoura

Crédit : Yassine Toumi
Casablanca désormais mieux protégée des crues de l'Oued Bouskoura
février 06
19:50 2017
Partager

Les travaux de forage du tunnel censé protéger Casablanca des inondations de l'Oued Bouskoura sont achevés. Le projet a nécessité un investissement de 900 millions de dirhams.

Les travaux d'excavation de l'ouvrage de protection de la ville de Casablanca contre les crues de l'Oued Boukoura, lancés le 25 juin 2015, se sont achevés le 6 février. Casablanca Aménagement, le maître d'ouvrage délégué du chantier baptisé "projet du super collecteur ouest", a organisé à cette occasion une cérémonie au cours de laquelle on pouvait assister, en direct, à la sortie du tunnelier, la machine qui creuse la terre depuis plus d'un an et demi.

Crédit : Yassine Toumi

Crédit : Yassine Toumi

15

13

10

Le tunnelier TBM apparaît après la tombée des dernières roches. Crédit: Y. Toumi

 

À chaque roche tombée, on pouvait entendre des cris de joie des dizaines d'ouvriers présents aux abords du trou pour assister à ce qui ressemblait à la fin d'une bataille de 18 mois entre le tunnelier et les roches souterraines.

Quelques minutes après que les roches ont cédé, on pouvait apercevoir la machine. Scène insolite, des ouvriers qui en assuraient les commandes depuis l'intérieur du tunnel ont brandi des drapeaux aux couleurs du Maroc pour confirmer leur victoire contre les roches souterraines. Le tout sous les acclamations nourries des autres ouvriers, mais aussi des officiels et des journalistes, qui ont assisté, émerveillés, à cette scène inhabituelle.

 

Crédit : Yassine Toumi

Crédit : Yassine Toumi

"Vous avez assisté à la sortie du TBM. C'est la machine qui était en charge de creusement d'un tunnel d'une longueur de 5,91 km. Pendant 18 mois nous  avons creusé parfois à des profondeurs qui atteignaient 40 mètres avec une évolution moyenne de 20 mètres par jour pour arriver à ce résultat" nous explique Driss Moulay Rchid, le directeur général de Casablanca Aménagement, quelques secondes après l'effondrement des dernières roches.

À l’origine de ce projet qui a nécessité 900 millions de dirhams se trouvent les inondations fréquentes dans les régions proches de l’Oued Bouskoura après de fortes pluies. "Quand il y avait les crues, les eaux débordaient. Dans ces cas, l'eau épouse normalement son lit naturel situé sur les côtés des routes d'El Jadida et Hassan II avant d'être rejeté en mer", explique Driss Moulay Rchid. Le tunnel permettra une déviation du lit naturel de l'oued et de ses eaux pour les déverser dans la mer. La sortie du tunnel est située entre le Morocco Mall et le boulevard Sidi Abderrhamane.

Crédit : Casablanca Aménagement

Tracé de l'Oued Bouskoura. Les pointillés montrent la déviation pour rejeter les eaux dans la mer Crédit : Casablanca Aménagement

 

Crédit : Casablanca Aménagement

Crédit : Casablanca Aménagement

Le chantier doit être achevé pour mars 2017, avec une extension du tunnel de 640 mètres. Cette dernière "va  permettre aux autorités de la ville de récupérer 13 hectares de terrain inondables à Hay Nassim", précise  le directeur de Casablanca Aménagement. "Cet espace récupéré servira à ériger des espaces verts et des terrains de proximité au profit de la population de Hay Hassani", ajoute-t-il.

Les travaux du projet ont été réalisés par une entreprise turque. Cette dernière a mobilisé plus de 250 personnes dont 14 Turcs, un Espagnol et 235 Marocains "avec un transfert de savoir-faire important" assure Casa Aménagement. L'ingénierie est quant à elle 100% marocaine pour ce qui est des études, du suivi et du contrôle, nous assure-t-on du côté de Casablanca Aménagement.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss