essentiel

Chabat redoute l'impact de la sortie de Fassi Fihri sur l'Istiqlal

Crédit : Rachid Tniouni
Chabat redoute l'impact de la sortie de Fassi Fihri sur l'Istiqlal
février 03
16:40 2017
Partager

Pour le secrétaire général de l'Istiqlal, les propos du conseiller royal auront un impact sur le prochain congrès du parti de la balance durant lequel il se portera candidat à sa propre succession. 

Vivement critiqué par le conseiller royal Taïeb Fassi Fihri pour ses déclarations "irresponsables" au sujet de la Mauritanie, le secrétaire général de l'Istiqlal a répliqué lors d’une intervention sur la chaine d’information France 24. Pour lui, l’ancien ministre des Affaires étrangères a "cassé l’ambiance au niveau national" à un moment où "le peuple se réjouissait du retour du Maroc au sein de l’Union africaine".

Lire aussi : L'Istiqlal entame les préparatifs de son 17e congrès

Le patron du parti de la balance craint par ailleurs que les propos de Taïeb Fassi Fihri affectent le  prochain congrès de l’Istiqlal qui aura lieu au printemps. Un événement durant lequel Chabat fera face aux "défis" et présentera sa candidature à sa propre succession avec "la volonté des Istiqlaliens", soutient-il.

Lire aussi : Taïeb Fassi-Fihri critique la sortie de Chabat sur la Mauritanie

Durant son intervention, le patron de l’Istiqlal a également affirmé disposer d’informations prouvant que "Taieb Fassi Fihri est derrière le communiqué du groupe des 38". Ce groupe, composé de responsables du parti de la balance, avait signé une pétition réclamant la démission de Chabat.

Devant les caméras de France 24, le chef de l’Istiqlal est également revenu sur le rôle joué par son parti dans le blocage en vue de la formation du prochain gouvernement. "Les partis refusant la participation de l’Istisqlal au prochain gouvernement le font parce que nous avons refusé de participer au putsch contre Benkirane dans la nuit du 7 au 8 octobre", a déclaré Chabat, en référence à une supposée rencontre entre plusieurs formations politiques ayant pour but de former une majorité gouvernementale et parlementaire sans le PJD.

Lire aussi :  Formation du gouvernement: Chabat dénonce un «complot» d'Elomari

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss