sciences

Libratus, l’intelligence artificielle qui a mis une raclée aux meilleurs joueurs de poker

DR
Libratus, l’intelligence artificielle qui a mis une raclée aux meilleurs joueurs de poker
février 02
20:27 2017
Partager

Libratus, une intelligence artificielle performante, a gagné des jetons d'une valeur de 1,5 million de dollars, en battant quatre des meilleurs joueurs de poker au monde.

Une intelligence artificielle, appelée Libratus, a battu quatre des meilleurs joueurs de poker du monde lors d'un tournoi éreintant de 20 jours qui s'est conclu le 31 janvier.

Dans ce duel entre le cerveau humain et l'intelligence artificielle, la cause humaine était défendue par Dong Kim, Jason Les, Jimmy Chou, et Daniel McAulay. Ils ont passé chacun 11 heures chaque jour face à des écrans d'ordinateur dans le Rivers Casino à Pittsburgh, pour se préparer. Libratus les a pourtant surpassés, gagnant plus de 1,7 million de dollars en jetons (heureusement pour les pros du poker, ils ne jouaient pas avec de l'argent réel).

Une défaite pour les capacités cognitives de l'homme, mais une avancée importante pour l'intelligence artificielle. Alors que les machines ont notamment battu les humains au cours des deux dernières décennies aux échecs, aux dames, et plus récemment à l'ancien jeu de Go, la victoire de Libratus est significative parce que le poker est un jeu d'information imparfaite - semblable au monde réel où tous les problèmes ne sont pas établis.

Dans les parties d'échecs, chaque joueur peut voir le tableau entier, mais dans le poker, les joueurs ne peuvent pas voir ce que contiennent les mains de leurs adversaires. De plus, l'intelligence artificielle doit bluffer et interpréter correctement les informations trompeuses afin de gagner. Longtemps, il a été établi que la difficulté à comprendre le comportement humain est l'une des principales raisons pour lesquelles le poker était considéré comme immunisé contre les machines.

Libratus avait non seulement plus de puissance de calcul, mais une approche algorithmique améliorée pour le jeu, en particulier la façon dont elle traite des informations imparfaites ou cachées.

"Nous n'avons pas dit à Libratus comment jouer au poker. Nous lui avons donné les règles du poker et dit 'apprenez par vous-même'", a déclaré l'un des joueurs. Le bot a commencé à jouer au hasard, mais il a été en mesure d'affiner son approche et d'arriver à une stratégie gagnante. À l'ère de la technoscience, il ne semble qu'une question de temps avant que l'intelligence ne se libère de ses liens biologiques.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss