Maroc

La fondation Chaabi négocie le rachat des écoles Mohamed Al Fatih

L'école Mohamed El Fatih de Fes. Crédit : DR
La fondation Chaabi négocie le rachat des écoles Mohamed Al Fatih
février 02
12:38 2017
Partager

Les actionnaires des écoles Al Fatih, interdites par le ministère de l'Intérieur en janvier dernier, cherchent un repreneur marocain afin de lever l'interdiction. La fondation Chaabi est en lice pour le rachat.

Le cauchemar du réseau des écoles Al Fatih se poursuit après la défaite juridique subie il y a quelques jours. La requête introduite par la direction visant à "suspendre" la décision du ministère de l'Intérieur de fermer les écoles a ainsi été rejetée par le tribunal administratif de Casablanca.

Cette action n'est qu'une tentative parmi d'autres de la part des actionnaires turcs pour sauver les écoles du réseau. Ils sont en négociation avec plusieurs groupes marocains pour la cession du groupe. "Les discussions sont en cours, rien n'est encore décidé", a affirmé à Telquel.ma Mehmet Bozoglan, l'un des actionnaires.

Lire aussi: Les parents d'élèves des écoles Gülen réclament un délai de grâce

D'après nos informations, la fondation Miloud Chaabi (qui appartient au groupe Chaabi) serait intéressée par le rachat des écoles du groupe Al Fatih, "mais rien n'a été signé pour l'heure", nous confie un proche du dossier. Si la transaction se réalise, cela pourrait signifier la fin du cauchemar pour les parents d'élèves et les professeurs qui sont actuellement dans le flou et ne savent pas ce que sera leur avenir. Ils espèrent que le changement d'actionnaires permettra de garder les écoles ouvertes.

Pour rappel, le ministère de l’Intérieur a annoncé le 5 janvier dernier la fermeture dans un délai d’un mois des écoles du groupe scolaire Mohamed Al Fatih, accusées d'être liées au mouvement du Turc Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'avoir fomenté le coup d'État manqué contre le président Recep Tayyip Erdogan en juillet 2016. Implanté dans le royaume depuis 1994, le groupe Al Fatih dispose aujourd’hui de trois écoles à Casablanca, les autres étant réparties entre Tanger, Tétouan, Fès et El Jadida.

Lire aussi: Qui tire les ficelles des écoles Mohamed Al Fatih au Maroc?

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss