Maroc

Le Kenya et sa candidate à la présidence de la Commission de l’UA soutiennent le retour du Maroc

Amina Mohamed, ministre des Affaires étrangères du Kenya. Crédit : UA
Le Kenya et sa candidate à la présidence de la Commission de l’UA soutiennent le retour du Maroc
janvier 26
10:01 2017
Partager

Amina Mohamed, ministre des Affaires étrangères du Kenya, et candidate à la présidence de la Commission de l’Union africaine, soutient le retour du Maroc au sein de l’organisation.

(De notre envoyé spécial à Addis Abeba)

Au siège de l’Union africaine à Addis Abeba, en Éthiopie, la ministre des Affaires étrangères kenyane et candidate à la tête de la Commission de l’Union africaine Amina Mohamed déclare à Telquel.ma qu’elle soutient le retour du Maroc à l’UA.

Lire aussi : Pour le Nigéria, la "porte est ouverte" à un retour du Maroc à l'UA

"C’est très clair. Le Kenya l’a mis par écrit. Nous soutenons le retour du Maroc, sans condition. Nous avons un Acte constitutif. Tous les États doivent s’en tenir à cette charte", explique-t-elle au QG de l’UA, un immense building moderne au milieu d’une capitale en ébullition et en chantier.

Amina Mohamed, qui se définit comme "une négociatrice coriace, mais juste", est l’une des cinq candidates à la succession de la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Le ou la future président(e) sera élu(e) par la 28e Assemblée des chefs d’États et de gouvernement réunie les 30 et 31 janvier. C’est également au cours de ce sommet que devrait être acté le retour du Maroc à l’Union. Du 26 au 28 janvier, c’est le Conseil exécutif de l’UA qui se réunit, en présence des ministres des Affaires étrangères des États membres.

Lire aussi : Le retour à l’Union africaine, c’est maintenant !

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss