Maroc

Les parents des élèves de l'école Mohamed Al Fatih se mobilisent contre sa fermeture

L'école Mohamed El Fatih de Fes. Crédit : DR
Les parents des élèves de l'école Mohamed Al Fatih se mobilisent contre sa fermeture
janvier 09
13:31 2017
Partager

Un comité de parents d'élèves de l’école Mohamed Al Fatih de Lissasfa à Casablanca se mobilise pour garder l'école ouverte malgré la décision du ministère de l'Intérieur. Il a rencontré le wali de Casablanca ce matin.

Les parents dont les enfants sont scolarisés dans les écoles du réseau turc Gülen ne veulent pas se laisser faire. Alors que le ministère de l'Intérieur a annoncé le 5 janvier la fermeture des écoles du groupe scolaire Mohamed Al Fatih, un comité de suivi a rapidement été créé. Dès le 9 janvier, les parents des élèves ont rencontré le wali de Casablanca "pour explorer les pistes de déblocage du dossier de la fermeture de l’école".

"Le but, c'est de garder l'école ouverte et de discuter des conditions proposées du côté des autorités", explique Bahia Ryad, mère d'une fille de quatre ans et mobilisée depuis jeudi. "Nous voulons préserver le système anglophone", explique-t-elle, en se plaignant d'être dans l'incertitude et de n'avoir aucune visibilité sur ce que vont devenir les enfants. En fonction de la réponse du wali et du directeur de l'Académie, le comité devrait "agir en conséquences" et proposer des solutions concrètes.

Lire aussi : Le Maroc interdit les écoles "Al Fatih", liées au réseau du turc Gülen

Dans un communiqué, le comité de suivi dénonce une décision prise de façon unilatérale prise sans concertation avec les premiers concernés: les enfants, leurs parents et les enseignants. Le comité dénonce également le fait que les autorités n'aient pas pris en compte "les intérêts des étudiants et l'impact de cette décision sur le plan psychologique".

Les parents sont aussi en train de finaliser une lettre de doléances à l'attention du roi Mohammed VI, qui devrait être envoyée dès le 9 janvier au cabinet royal.

De son côté, le groupe scolaire a mandaté des avocats pour clarifier la procédure, confirme Bahia Ryad. L'établissement a appelé les parents à envoyer leurs enfants suivre les cours, qui ont repris dès le lundi 9 janvier au matin.

Lire aussi : Que pensent les cadres du PJD de la fermeture des écoles liées au mouvement Gülen au Maroc ?

Lire aussi : Mohamed Benhammou: « Interdire les écoles Gülenistes est une décision interne »

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×