Société

Ouazzane: un élu soupçonné d'un quadruple meurtre

Crédit: Jason Gillman
Ouazzane: un élu soupçonné d'un quadruple meurtre
janvier 04
16:11 2017
Partager

Un élu de la commune rurale de Sidi Bousbar dans la localité d'Ouazzane est soupçonné d'avoir tiré au fusil de chasse, tuant 4 personnes. Ce crime aux allures de vendetta est entouré de mystère.

C’est une histoire digne d’une des missions du célèbre jeu vidéo Grand Theft Auto (GTA). Jamal L, élu PAM de la commune rural de Sidi Bousbara, aurait tiré sur 5 personnes blessant mortellement quatre d’entres elles et laissant la dernière dans un état critique.

Les circonstances de ce drame restent floues. D'après les éléments communiqués lors de la reconstitution du crime et relayés par plusieurs médias, le suspect aurait commencé sa tournée meurtrière en tirant sur un certain Zine El Abidine L. Il se serait ensuite rendu dans un commerce où il aurait fait une autre victime, Mohamed O, avant de se diriger vers un café où il aurait abattu deux frères, Youssef et Abdessamad M.

Mohamed M, cousin de ces derniers, raconte dans l'édition du Akhbar Al Yaoum datée du 2 janvier  qu'il a échappé à ce bain de sang en feignant d’être touché. "L'auteur de ce quadruple homicide a été arrêté et placé en garde à vue", indique l’agence MAP le 30 décembre.

Pour le moment, les mobiles de ces meurtres ne sont pas encore clairs. Les versions évoquent tantôt l'emprise de drogues, les élections ou encore une affaire de location de terre. Selon Mohamed Mrgad de la section de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) à Ouezzane, "l'une des victimes n’était pas en bons termes avec l'élu. La victime avait profité d'un déplacement de ce dernier pour louer des terres qu'il avait l’habitude de louer". L'affaire s'est envenimée lorsque la victime a agressé  l’élu à l’arme blanche. Ce dernier a toutefois choisi de ne pas porter plainte, selon la même source. Aurait-il donc choisi de se faire lui-même justice? Difficile à dire, surtout que cette thèse n'explique pas les autres meurtres.

Selon Akhbar Al Yaoum, Wafa M, dont les deux frères et l'époux ont été tués, explique qu’elle ne comprend pas les raisons de ce meurtre d’autant plus que les trois ont participé à la campagne de l'élu lors des dernières élections. Mohamed M, le rescapé de la tuerie, déclare au même journal que Jamal L. lui en voulait en raison du soutien qu'il a apporté à un candidat du PPS.

L'enquête suit son cours. Le suspect devrait être présenté à la justice au cours de cette semaine. Contacté à plusieurs reprises par Telquel.ma, Khalid Adnoune, porte parole du PAM, n’a pas encore donné suite.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss